Accueil Sports LOSC – Toulouse (2-1), les Lillois se rassurent

LOSC – Toulouse (2-1), les Lillois se rassurent

81
0

Le Losc recevait samedi le promu toulousain avec l’idée d’évacuer la déception de la défaite à Marseille. Le TFC, après un début de championnat poussif restait sur une victoire contre Reims et espérait bien la bonifier dans le Nord.

Lucas Chevalier confirmé dans les buts lillois

Pour doucher les espoirs occitans, Paulo Fonseca revenait à son classique 4-2-3-1 après son incartade en 3-4-3 du côté du vélodrome. Par contre, il faisait tourner son effectif. Chevalier était confirmé dans les buts. Le jeune Yoro honorait la première titularisation de sa carrière aux côtés de Fonte en charnière centrale. Ismaily et Diakité étaient placés sur les côtés. Au milieu, André Gomes faisait ses débuts en tant que titulaire pour épauler André tandis que le secteur offensif était constitué de Bamba, Angel Gomes et Ounas en soutien de Jonathan David.

Celui-ci donne d’emblée raison à son entraîneur puisqu’il conclut la première opportunité nordiste. Servi par Angel Gomes sur la droite, il bénéficie d’un contre favorable sur Nicolaisen et frappe victorieusement dans la lucarne opposée. Ce but reflète bien le début de match marqué par un pressing haut des dogues qui contrarie fortement les relances toulousaines.

Cependant, après vingt minutes, le téfécé montre enfin le bout de son nez. Et Chevalier doit s’employer sur une belle volée de Desler qu’il détourne des deux mains en corner. Si cette occasion signe le mieux de Toulouse dans le jeu, les lillois n’en restent pas moins actifs. Angel Gomes, bien lancé par Bamba se présente à l’entrée de la surface. Il crochète pour éviter le retour de Nicolaisen mais écrase trop sa frappe que Dupé, le portier des violets, arrive à capter. Si le Losc ne s’est pas montré excessivement dangereux au cours du premier acte, il n’en a pas moins dominé son adversaire. L’avantage acquis à la pause semble est bien mérité.

Un début de 2nde mi-temps dominé par Toulouse, le LOSC renverse la situation

Mais c’est à des toulousains remontés que le Losc a à faire dès la reprise. Il ne faut que trois minutes à ceux-ci pour égaliser. Un raid de Dallinga sur l’aile droite aboutit à un centre que Fonte repousse comme il peut sur ce même Dallinga qui donne en retrait pour Chaïbi dont la puissante frappe fait mouche. Or, il est écrit que ce Losc a de la ressource. Six minutes plus tard, André adresse une passe longue des trente-cinq mètres pour Ounas qui redonne l’avantage aux dogues d’une belle volée du gauche. À l’heure de jeu, on pense voir Bamba creuser l’écart mais Diarra revient à temps pour empêcher celui-ci de tirer. Toulouse a sans conteste gagné en justesse technique pour ce second acte et il faut une bonne sortie de Chevalier pour devancer Chaïbi en position dangereuse à un quart d’heure de la fin.

Le Losc remporte finalement logiquement une rencontre qui n’aura pas atteint des sommets. Toulouse ne se sera montré à la hauteur de son hôte qu’après la mi-temps, insuffisant pour ne pas repartir bredouille. Déplacement dangereux pour Lille dans deux semaines sur la pelouse de Lorient, l’épouvantail de ce début de saison. Il était donc de bon ton d’emmagasiner de la confiance…

Pierre Pillerault

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentPays Basque: une 1ere mesure en faveur du droit de se loger
Article suivantLe Stade Pierre-Mauroy détient le record d’affluence d’un match de basket-ball en Europe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici