Accueil Politique Adrien Quatennens ou le grand déballage de la vie privée comme dernier...

Adrien Quatennens ou le grand déballage de la vie privée comme dernier recours

140
0

La France Insoumise se trouve de nouveau dans l’embarras. Après l’affaire Eric Coquerel début juillet dernier accusé de gestes déplacés envers Sophie Tissier, ex figure des Gilets Jaunes. Ces faits remonteraient à 2014 et compte tenu de leur qualification, seraient prescrits. Mais l’affaire Quattenens prend une tout autre ampleur.

Le député du Nord déballe sa vie privée

Le Canard Enchaîné a révélé mercredi le dépôt d’une main courante par l’épouse du député de la 1ere circonscription du Nord. En cause, des actes de violence subis par Céline Quatennens, son épouse, sans plus de détail. Le couple s’est alors fendu d’un communiqué de presse commun demandant aux médias de respecter leur vie privée en 1er lieu pour préserver leur petite fille.

Cela n’a pas calmé les médias qui ont passé en boucle cette information ainsi que les attaques des adversaires politiques

Sentant le vent tourné en sa défaveur, Adrien Quatennens s’est lancé dans la démarche de la dernière chance: la diffusion publique d’informations d’ordre privé. Dans ce communiqué de 2 pages publié hier, le député avoue des scènes tendues avec son épouse ainsi qu’une claque en 2021.

Capture écran compte twitter A Quatennens

Outre la longueur de ce texte, ce sont les aspects intimes qui peuvent surprendre. De plus, Adrien Quatennens parle régulièrement au pluriel, incluant son épouse dans ses déclarations. Une façon de minimiser les faits?

Les violences faîtes aux femmes, préoccupation à 2 vitesses chez LFI

Le silence des cadres LFI peut surprendre. Ceux de la NUPES intégrant des élus écologistes , du PS et du PC également. Ces mouvements politiques sont les premiers à revendiquer toujours plus de mesures pour protéger les femmes contre les violences subis dans le cadre professionnel ou privé. Jean Luc Mélenchon a de suite soutenu son poulain sans évoquer les faits. Quant aux représentantes féminines de la NUPES, elles se sont félicitées de cette décision. Toutes avaient demandé la démission de Damien Abad lorsque des plaintes classées sans suite datant de début des années 2010 avaient ressurgi. Marine Tondelier, conseillère régionale et conseillère municipale, d’habitude si prolixe sur le sujet a laissé un message discret sur le problème Quatennens.

Karima Delli, membre de la NUPES avec Europe Ecologie Les Verts, s’est exprimé et a mis les pieds dans le plat. Elle préfère elle, penser à la victime avant la question médiatique de l’affaire.

Elle semble loin cette union qui de plus en plus apparâit comme éphémère.

Encore un sujet de discorde entre les mouvements de gauche.

LFI, de nouveau, se retrouve en difficulté et incohérent entre paroles et actes. Ironie du sort, en 2019, Adrien Quatennens était intervenu à l’Assemblée nationale sur cette question et avait mis le doigt sur les plaintes et mains courantes déposées par des femmes victimes de violences conjugales.

Adrien Quatennens a décidé de se mettre en retrait de son mouvement LFI en abandonnant son poste de coordinateur.

Crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLa Présipauté de Groland annexe l’Occitanie dans l’indifférence générale
Article suivantBobos, Africains et fans de foot : Bienvenue à Nantes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici