Accueil Sports Le rempart Lafont met le Losc en échec

Le rempart Lafont met le Losc en échec

267
0

La deuxième journée de championnat offrait un déplacement en terre nantaise au Losc.

Le récent vainqueur de la coupe de France, orphelin de Kolo Muani parti à Francfort à l’intersaison, se présentait avec une équipe jeune à vocation plutôt défensive. Fonseca, de son côté, reprenait les onze mêmes titulaires qui avaient donné satisfaction face à Auxerre lors de la première journée.

Le début de rencontre est nettement moins enlevé que face aux bourguignons. Si les dogues ont la possession de balle, les occasions sont aux abonnés absents. Il faut attendre la 25° minute pour le premier frisson de la rencontre. Moses Simon place une frappe enroulée sur le poteau de Jardim. Avertissement sans frais mais qui n’est pas entendu par les nordistes. Puisque trois minutes plus tard, le même Simon trouve cette fois-ci la faille en prolongeant dans les filets une déviation de la tête de Girotto. Cela présente au moins le mérite de réveiller les dogues. Bamba place sa tête mais Alban Lafont, le gardien des canaris, réussit une énorme parade, la première d’une longue série. Le premier acte se conclut sur une grosse occasion du peut-être futur lillois Ludovic Blas qui profite d’une sortie approximative de Jardim pour tirer dans le but vide, c’est heureusement contré par Cabella.

Un Cabelle plus entreprenant en 2eme mi-temps

Ce dernier, peu en vue lors de la première mi-temps, revient avec de meilleures intentions et ça se ressent très vite dans le jeu avec la barre transversale trouvée par la tête d’André et les deux grosses parades de Lafont face à Cabella à deux minutes d’intervalle, pour ne citer que les meilleures opportunités. C’est finalement le nouveau venu Ismaily, entré à la pause à la place de Djalo qui réussit à égaliser d’un belle frappe de gauche. Égalisation amplement méritée et qui appelle un dernier quart d’heure de feu pour aller chercher les trois points.

Ce ne sera malheureusement pas le cas malgré une nette domination. Le Losc laisse filer deux points largement à sa portée. Ramener un nul de Nantes est à priori un bon résultat. Mais à posteriori, on ne peut s’empêcher de regretter que les lillois n’aient pas su élever leur niveau de jeu avant la mi-temps face à un adversaire qui n’aura au final pas montré grand chose si ce n’est marquer sur son seul tir cadré du match et une prestation XXL de son gardien.

Belle prestation mais des regrets

La victoire était largement dans les cordes des hommes de Fonseca. Les quatre cartons jaunes pris en première période sont également à mettre au passif de l’effectif nordiste. Du côté des canaris, Kombouare a du pain sur la planche car le niveau de jeu montré vendredi soir semble incompatible avec une campagne européenne de qualité, or celle-ci va vite arriver…

Le Losc s’empare toutefois, sans doute très provisoirement, du fauteuil de leader avec cette rencontre initiale de la deuxième journée et clôturera la troisième le week-end prochain en recevant le Paris Saint-Germain dans une confrontation qui fait saliver d’avance les supporteurs.

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLes sleeping giants veulent faire leur loi sur internet
Article suivantLa valenciennoise Marie Kubiak raccroche les crampons

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici