Accueil Politique Jacques Billant, nouveau préfet du Pas De Calais, une arrivée surprise?

Jacques Billant, nouveau préfet du Pas De Calais, une arrivée surprise?

532
0

Comme cela est d’usage, après une élection présidentielle, des changements sont opérés dans les préfectures. Le départ de Jacques Billant était donc prévisible après 3 années passées à la Réunion. Une durée de fonction qui explique aussi sa mutation dans un autre département.

Ancien préfet de l’Ariège de juillet 2009 à juin 2011, puis de la Dordogne, jusqu’en avril 2015. Il est ensuite nommé préfet de la Guadeloupe et représentant de l’État dans les collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Il transite par la préfecture du Puy-de-Dôme.

Comme la tradition l’exige, il a été accueilli hier par Frédéric Leturque, maire d’Arras, préfecture de département.

Un départ de la Réunion démenti il y a à peine un mois

En juillet, élections législatives passées et crise de la canne à sucre réglée, son départ de la Réunion était évoqué dans l’île. Pourtant, le haut fonctionnaire avait indiqué, le 13 juillet, au média réunionnais Zinfos974 que cela n’était pas à l’ordre du jour. « Je suis toujours là et bien là ! Il y a des rumeurs. Mais pour le moment, mon départ n’est pas à l’ordre du jour« 

Les Réunionnais satisfaits du départ du « préfet covid »

Les relations entre les Réunionnais et le représentant de l’Etat sont souvent compliquées. Beaucoup de préfets ont eu maille à partir avec les habitants pour faire passer les mesures appliquées.

Arrivé en juin 2019 en pleine crise des gilets jaunes, Jacques Billant parvint à rétablir en partie le calme sur l’île de par ses expériences dans le maintien de l’ordre. Mais quelques mois plus tard, c’est une crise bien plus importante qui s’ouvrait devant lui: le covid. Celle ci restera gravée dans la mémoire des Réunionnais qui ont considéré être traités comme des parias. Population très inquiète par la vaccination, elle s’est battue dans la rue contre la vaccination obligatoire, les pass successifs et le port du masque pour les enfants.

Des mouvements de rue constants, parfois violents ont occupé plusieurs villes du DOM. Les habitants considéraient certaines mesures décidées par le préfet comme discriminatoires. Un couvre feu était encore décrété en février 2022. Bref, deux années compliquées pour le préfet qui ne fit pas que des heureux et dont le départ est salué parfois de manière brève par les lecteurs de Zinfos974.

A son départ, il indiquait que son coeur serait toujours réunionnais, pas sur que même un passage sur l’île pendant ses vacances serait le bienvenu.

Comme un lecteur le dit, le Pas De Calais connaît une autre crise, la crise migratoire. Jacques Billant sera t’il celui par qui la solution viendra pour permettre au Calaisis et à ses habitants de vivre tranquillement?

Crédit photo: préfecture du Nord

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentQuand le maire de Louvroil privilégie Aldi au magnifique Chateau de Lixon
Article suivantLens-Brest (3-2) : Florian Sotoca, héros de la reprise

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici