Accueil Société Tareq Oubrou, imam de Bordeaux et beau frère d’Hassan Iquioussen, aux discours...

Tareq Oubrou, imam de Bordeaux et beau frère d’Hassan Iquioussen, aux discours passés semblables sur les femmes

693
0

L’affaire Hassan Iquioussen n’en finit pas de faire l’actualité au cours de ce mois d’août. Coup d’épée dans l’eau pour Gérald Darmanin, contrarié par le droit français dans sa quête d’expulsion soudaine.

Plusieurs représentants de l’islam de France sont venus apporter leur soutien au prédicateur sulfureux. Une trentaine de mosquées de la région a acté sa volonté de le voir rester sur le sol national. Partout en France, les soutiens se sont fait entendre. La cagnotte mise en ligne a rassemblé à ce jour plus de 52 000 euros et la pétition a été signée par plus de 28 000 personnes.

Les chaînes d’info en continu ont fait intervenir son beau frère, imam de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou. Il est marié avec la soeur de Hassan Iquioussen.

Un imam bien installé dans la sphère publique

Tarek Oubrou présente très bien et parle d’une façon rassurante. Quelques entretiens écrits permettent de constater que ses idées sont progressistes dans un islam souvent en décalage avec la société d’aujourd’hui. En 2019, il indique au journal Le Point que les musulmans n’ont pas besoin de s’exhiber pour exister. Pas besoin d’exiger le port du voile , de se montrer pendant la prière. Selon lui, les musulmans doivent faire preuve de discrétion pour une meilleure intégration dans la société française.

Il est administrateur du secours islamique de France. Puissante association d’aide aux démunis à travers le monde, elle est aidée par de nombreux organismes publics. Sa femme et soeur d’Hassan Iquioussen en est la 2eme vice-présidente.

Il a par ailleurs écrit plusieurs ouvrages particulièrement depuis 2017 et y montrant un visage lisse de sa religion.

Ce n’est donc pas étonnant qu’il ait à plusieurs reprises exprimer un certain détachement vis à vis de son beau frère. Sur cnews, il indique « le prédicateur en question, Hassan Iquioussen n’est pas mon style ni ma doctrine»

Idem sur BFM dans le même temps.

Des propos sur les femmes à l’égal de ceux de son beau frère

Pourtant, cette image positive dégagée par le prédicateur, n’a pas toujours été la même. En 2002, dans le journal Libération, il tenait des propos sur les femmes qui eux aussi feraient bondir les féministes. Florilège de quelques déclarations:

  • «la dominance masculine est un fait», «un invariant transculturel», qui s’explique par une «différence irréductible, le fameux chromosome Y»,
  • en parlant de la femme, «elle s’intéresse à son corps plus que l’homme, c’est une réalité évidente», Dieu lui a prescrit le port du «khimâr» (cachant les cheveux et le cou)» et du «jilbâb» (qui cache le reste du corps)

Cependant, à l’époque, pour s’intégrer, il prône ce qu’il appelle « la charia des minorités, une pratique conforme à la charia, mais pensée dans le contexte et le cadre juridique français.» D’ailleurs il n’aurait quitté les Frères Musulmans, ex UOIF, qu’en 2019.

C’est donc un changement de cap spirituel. Il a même écrit un ouvrage sur le féminisme en 2017.

Evolution de la pensée ou entourloupe? Contrairement à Hassan Iquioussen, il est naturalisé depuis 1991, année où il devient imam de la mosquée de Bordeaux. Et lui, marocain comme son beau frère n’a pas refusé la nationalité française.

Crédit photo:wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentFrançois-Xavier Dillmann, les runes et la magie scandinave n’ont plus aucun secret pour lui
Article suivantFin août à Gravelines, la Flandre sera en Fêtes et Feux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici