Accueil Minorités régionales Journées internationales de Corte: Corsica Libera avance ses pions

Journées internationales de Corte: Corsica Libera avance ses pions

130
0

Avec la reprise des Ghjurnate Internazionale Di Corti, Corsica Libera entendait revenir sur le devant de la scène. Internationaliser les revendications des minorités était l’un des objectifs de cet événement: montrer que le combat corse n’est pas isolé. Grâce aux interventions de représentants européens mais aussi extra- européens, le droit des peuples à disposer d’eux mêmes n’a jamais été autant entendu que pendant ces 2 journées.

Concrètement, le mouvement indépendantiste corse a signé 2 avancées répondant à cette coopération entre minorités mais aussi pour bousculer la fourmilière corse vis à vis de Paris. Retour sur cette manifestation en rangs serrés autour de Corsica Libera, seul mouvement nationaliste présent.

Droit des peuples à disposer d’eux mêmes affirmé avec d’autres mouvements indépendantistes

Accompagnés d’autres mouvements indépendantistes, Corsica Libera est à l’initiative dans la signature d’une déclaration commune autour de la solidarité des peuples à disposer d’eux-mêmes. On y retrouve l’engagement de:

  • Tavini Huiraatira de Polynésie qui compte 3 députés à l’assemblée nationale
  • Mouvement de décolonisation et d’émancipation sociale de Guyane dont le responsable Jean-Victor Castor est devenu également député
  • FLNKS (front de libération national Kanak et socialiste) dont un des responsables présents, Michel Forrest, est ministre du Congrès de Nouvelle-Calédonie. Les Kanaks qui ont subi une véritable traitrise de la part de l’Etat Français qui a organisé en force un referendum d’autodétermination en sachant que les indépendantistes n’y participeraient pas
  • EH Bai (Euskal Herria) , mouvement qui a fait entendre parler de lui le 23 juillet dernier en occupant le toit de la maison de Bruno Le Maire, ministre de l’économie

Chacun ses préoccupations du moment, chacun un contexte particulier mais avec des problématiques communes. Défense de la langue, du foncier et de la culture en général, ils souhaitent en finir avec les rapports à sens unique avec les jacobins français.

En ligne de mire: les rapports musclés avec Paris

Représenté à l’assemblée de Corse par une seule élue, Josepha Giacometti Piredda, Corsica Libera veut faire entendre sa voix de manière officielle. La rue a parlé en mars dernier, les indépendantistes ont approuvé ces mouvements de colère exprimés majoritairement par les jeunes corses.

Ils se sont depuis prononcé sur le processus de discussion engagé entre l’exécutif corse en la personne de Gilles Simeoni, son président et Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur. Ce dernier a osé prononcer le mot « autonomie » pour calmer le jeu qui s’enlisait suite à l’assassinat d’Yvan Colonna. Depuis, les avancées sont minces. Les cadres de Corsica Libera, Petru Antone Tomasi en tête a réitéré son scepticisme dans ce rapport de force qui voit la France mener la danse. « Je veux dire à ceux qui parlent d’un processus à vocation historique que nous sommes très loin du compte. »

Mais il est allé plus loin en dénigrant l’idée même d’autonomisme pour aller plus loin en n’oubliant pas les fondamentaux. Ils ont proposé une résolution en 10 points:

1. La libération des prisonniers politiques et l’arrêt des poursuites

2.La reconnaissance des droits du peuple corse

3. La dévolution du pouvoir législatif

4.La coofficialité de la langue

5. La citoyenneté corse

6.Le statut fiscal et social

7.La justice sociale

8.L’urgence écologique

9.Le droit à la santé

10.L’abolition des « lignes rouges » par l’abrogation du protocole du 17 mars.

Le processus relationnel sera suivi de près tout comme le dossier de la mort d’Yvan Colonna qui a fait parler de lui samedi lors d’une table ronde. La responsabilité de l’Etat français est la seule reconnue chez les indépendantistes présents ce week end à Corte.

Crédit photo: capture tweeter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentFin août à Gravelines, la Flandre sera en Fêtes et Feux
Article suivantIl défonce le hall d’entrée de la mosquée pour la protéger d’un attentat !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici