Accueil Culture L’heure flamande vous emmène dans ces villages que l’on connaît peu

L’heure flamande vous emmène dans ces villages que l’on connaît peu

168
0

Vous avez eu le plaisir de connaître enfin les villes bordant l’autoroute A25. Cet axe si fréquenté à vitesse très rapide laissait chacun dans l’interrogation lors de la vue sur un clocher, une église, un bâtiment. C’est chose réglée grâce à Michel et Marie-Jo, présentateurs de l’émission l’heure flamande sur radio plus. Nous vous avons partagé plusieurs de leurs émissions riches en enseignement sur notre culture flamande.

Cette fois ci rendez vous dans des petits villages flamands peu connus. Emission enregistrée début 2021, elle n’a rien perdu de sa teneur

Michel et Marie-Jo ont choisi de mettre en avant le secteur géographique proche de Bergues. Ces villages charmants où on parlait flamand il y a encore 50 ans. A la messe, à l’école et dans les estaminets, malgré l’interdiction, on l’entendait fréquemment.

De Bierne à Brouckerque

Débutons la « visite » par Bierne, village rural dont les habitants se sont battus pour sauvegarder leur église lors de la révolution française. Mais l’acheteur fit appel à la garde pour les contrer. L’église fut détruite et la nouvelle fut reconstruite en 1807 avec l’ancienne cloche sauvée par les habitants. L’église contient le Reliquaire de saint Géry, protecteur des jeunes mamans. Chaque année, en aout, se déroule une neuvaine pour les protéger. A côté de l’église, la mairie a pris place dans un joli presbytère typique de la Flandre maritime.

Steene connaît une église imposante consacrée à Saint Martin, datant du 16eme siècle. Le village possède un chateau qui a la réputation d’être hanté. Dommage qu’on ne puisse le visiter, il est privé. Le calvaire, isolé, a été construit par un homme figure du village dont l’épouse est tombée enceinte à 39 ans. Doté d’un héritier, il a fait construire ce calvaire qui est fréquemment visité.

Crochete église 17eme consacrée à Saint Georges. On y découvre 3 retables pour Saint Georges, Saint Augustin et Saint Ambroise mais aussi Saint Nicolas. Pendant la révolution, le curé a refusé la constitution et a du s’exiler. Mais pensant être oublié, il revint dans son village. C’était mal connaître les révolutionnaires qui l’arrêtèrent et l’exécutèrent.

Pitgam est connu pour une légende qui a toujours ses marques au centre du village racontée autour de son église du 18eme siècle. Elle possède le plus bel orgue du Westhoek. Son moulin est également à voir à la sortir du village, racheté par la commune.

La légende de Looberghe

Looberghe est proche du canal de la Haute Colme. Là également, une légende fait son histoire autour d’un brochet géant appelé par les habitants « le snouck ». Il aurait dévoré des enfants, épuisé d’être moqué par les habitants. En 1435, les habitants fuient l’avancée anglaise en se cachant dans l’église. Mais les anglais y mettent le feu qui mit fin à la vie de tous les habitants. Le village possède 2 moulins malheureusement abandonnés. La chapelle des roses dédiée à Sainte Thérèse est majestueuse et mérite une visite.

Brouckerque signifie église au milieu des marécages. L’église est consacrée à Saint Omer qui est venu évangéliser la Flandre.

Crédit photo : wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentQuand Jean Marc Tellier appelle à taxer les grandes entreprises du CAC 40 et oublie Amazon
Article suivantLes souris mangeront bien les chats à Arras, conquise par les Français

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici