Accueil Société Réveil tardif de Gérald Darmanin qui demande l’expulsion du prédicateur denaisien Hassan...

Réveil tardif de Gérald Darmanin qui demande l’expulsion du prédicateur denaisien Hassan Iquioussen

381
0

Gérald Darmanin a confirmé cet après midi l’information du journal Le Point selon laquelle Hassan Iquioussen sera expulsé du territoire national. Coup de com ou réelle intention de mettre en pratique la teneur de ses dernières déclarations, il a soutenu le dossier présenté par le préfet du Nord devant la commission départementale d’expulsion. A noter que l’expulsion ne serait pas directe mais viendrait d’un non renouvellement de son titre de séjour.

Hassan Iquioussen ou un lourd passif transmis

Né à Denain, il a aujourd’hui 58 ans. Après de longues études (il va jusqu’au DEA), il arrête tout pour se consacrer à l’acquisition et la transmission du savoir religieux. Il se fait rapidement connaître pour des propos jugés polémiques vis à vis des juifs en 2003. Mais ce qui va le plus inquiété les autorités sont ses intentions politiques. Il estime que les musulmans doivent prendre le pouvoir pour appliquer la charia en France.

IL est vrai qu’il a été formé par l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) devenue entre temps le groupe « musulmans de France » depuis 2017. En 2013, le groupe prend ses distances avec le Conseil français du culte musulman qu’il met régulièrement sous pression. Il est considéré comme la branche dure de l’islam. En 2012, il ouvre sa chaîne youtube où il y tient des cours de religion ou fait des conférences sur la politique ou l’histoire. C’est un succès, plusieurs dizaines de milliers de personnes suivent ses interventions. Il est depuis invité régulièrement pour ses prêches dans les mosquées en particulier parisiennes.

Son fils a pris la relève. Soufiane Iquioussen est lui aussi dans les radars des autorités depuis quelques années.

Les autorités politiques connaissaient forcément le profil de Hassan Iquioussen

  • Et en premier lieu la mairesse de Denain, Anne-Lise Dufour Tonini qui a remporté un second mandat en 2020 à Denain. Alors que Sébastien Chenu apparaissait le gagnant de cette élection, il se fait sécher dès le 1er tour, sa stratégie de ne pas faire campagne en pleine crise covid n’a pas été la bonne. Il a cru inutile de ne pas faire campagne suite à l’article du magasine Marianne d’octobre 2019. Le journaliste y indiquait des liens de longue date entre l’édile et les frères musulmans dont les Iquioussen, père et fils. Mais la tactique de copinage avec les journalistes n’a pas fonctionné. Y a t’il eu un vote musulman? Cela n’est pas évident même si pourtant, cela correspond à la tactique d’Hassan Iquioussen.
  • L’autre personnalité de la région qui avait connaissance du profil de Iquioussen est Guillaume Delbar, maire de Roubaix. Hassan Iquioussen était un invité régulier de l’émission Prophétie de radio pastel, radio jugée communautariste qui s’est vue coupée les vivres par la région en 2017. Le maire de Roubaix connaît bien cette radio implantée dans sa commune. L’autre lien entre les 2 hommes passe par l’association AAIR (Ambitions et initiatives pour la réussite). Située à Roubaix, sous couvert de soutien scolaire, elle s’adonnerait au prosélytisme religieux financé notamment par la mairie elle même. Soupçons confirmés par un reportage diffusé par M6 fin janvier 2022. En parallèle, une action en justice était menée contre le maire lui même pour « détournements de fonds par négligence ». Au terme d’une enquête administrative, la préfecture estime que l’association avait des activités « contraires à la laïcité et aux valeurs de la République ». Elle demande, ainsi que la région, le remboursement d’une subvention de 25 000 euros versée par le conseil régional.
  • Car Xavier Bertrand, lui même, connaît l’environnement de Hassan Iquioussen par un autre moyen qui a fait polémique: Amar Lasfar, président de l’association du lycée Averroès. Tous deux sont issus de l’UOIF et étaient en lien régulier. L’homme de Saint Quentin n’avait pas hésité à soutenir cette école notamment en s’y rendant au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, en pleine campagne électorale pour les régionales 2015. Puis en 2019, changement de cap; il coupe les subventions de fonctionnement du lycée sous contrat musulman de Lille. Le livre Qatar papers met sur la table les pratiques du lycée et de ses hommes. Il prend ses précautions et agit…dans le vide, le lycée étant sous contrat, les subventions doivent lui être versées. L’établissement aurait subi multiples inspections, sans résultat négatif à lui imputer.

Gérald Darmanin ne pouvait donc pas ne pas savoir le pedigree de celui qui risque l’expulsion. Anne-Lise Dufour Tonini a été indirectement soutenue par LREM pendant les municipales. Aucun candidat n’a été mis face à elle. Le ministre de l’intérieur comptait Xavier Bertrand comme ses soutien proche. Il a été conseiller régional de la région pendant plusieurs années. Le réveil est tardif et semble calculé vis à vis de ses déclarations récentes sur l’immigration.

Crédit photo : capture youtube

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEolien: Agnès Pannier-Runacher accélère la cadence
Article suivantLouis Croïn, l’architecte des églises flamandes, a rejoint le Seigneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici