Accueil Politique Gérald Darmanin, meilleur pompier que policier

Gérald Darmanin, meilleur pompier que policier

188
0

Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, connaît un mois de juillet chargé. Entre les incendies qui ravagent plusieurs coins de l’hexagone et les actes de violence qui explosent, il doit être sur tous les fronts.

Mais force est de constater qu’il semble plus à l’aise pour s’illustrer face aux feux de forêt que face aux attaques au couteau. Grand utilisateur des réseaux sociaux où il a l’habitude de mettre en avant ces actions de ministre. Car ce n’est pas sur le site du ministère de l’intérieur qu’il est possible de trouver ces renseignements.

copie écran site min de l’intérieur

Le ministre était en déplacement avec Emmanuel Macron en Gironde le 20 juillet. Il s’y était déjà rendu il y a une semaine. Quelques jours avant, on le retrouvait dans le Gard où 2 hommes ont été mis en garde à vue suspectés d’avoir provoqué les départs de feu.

Réalité embellie pour la gestion des incendies

A l’assemblée nationale, même constat. Le 19 juillet, il a fait un long laiüs sur les moyens supplémentaires mis à la disposition de la lutte contre les incendies. Il a été secondé par Violette Spillebout, porte parole du groupe Renaissance à l’assemblée nationale.

A noter que comme l’a précisé Gérald Darmanin, la France a fait des efforts avec l’argent de l’Union Européenne. Invoquer la plus grande flotte de canadairs d’Europe n’est pas forcément un argument suffisant:

  • la France compte le plus grand espace forestier européen, il est donc normal que proportionnellement, la flotte soit la plus importante
  • les canadairs mis à disposition des professionnels ne seraient pas tous en état de marche

Silence vis à vis des attaques au couteau à répétition

Le tourquennois semble bien moins prolixe vis à vis des attaques au couteau qui sévissent depuis plusieurs jours partout en France. Des décès quotidiens de français tués sauvagement principalement par des extra européens parfois en situation irrégulière.

  • La nuit du 14-15 juillet, un clandestin tunisien a tué un jeune de 23 ans, à Amiens.
  • Même moment, un jeune de 22 ans à Metz poignardé par deux individus ,
  • Idem, trois coups de couteau porté à un homme qui en est mort à Loriol-sur-Drôme.
  • La nuits suivante, un immigré soudanais poignarde et tue trois jeunes de 16, 18 et 20 ans, à Angers. Il avait déjà agressé des filles un peu avant et ces jeunes leur étaient venus en aide,
  • Le lendemain un autre individu a poignardé à mort un homme à Fleury-d’Aude,
  • Il y a 3 jours, c’est un retraité qui subit le même sort à Rennes

Ce serait en moyenne 120 attaques au couteau par jour selon des études de l’INSEE entre 2016 et 2018.

Ce silence du ministre de l’intérieur, premier flic de France selon l’expression a fait les choux gras de Sébastien Chenu, député du Nord.

Un autre ministre bien connu dans la région suit le même silence: Eric Dupont Moretti. Le ministre de la justice semble tout aussi éloigné de la question quand il est interpellé lors des questions au gouvernement. Le même qui avait déclaré en septembre 2020  » la France n’est pas un coupe gorge ».

Des signaux défavorables

Le 12 juillet dernier, Gérald Darmanin déclarait que le Parlement serait sollicité sur l’expulsion des étrangers reconnus coupables d’un acte grave par la justice. Et ce quelle que soit sa condition de présence sur le territoire national. Une possibilité qui est déjà offerte par le code pénal. Plusieurs cas s’offrent à lui ce qui lui ferait parler de ces actes de violence gratuite. Et qui lui ferait avoir un mot pour les familles des nombreuses victimes et dépassé les simples voeux pieux de condamnations de ces violences.

Ce n’est pas la nomination de Laurent Nunez en tant que préfet de police de Paris qui convaincra les Français d’un sursaut du ministre. L’ex-secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait justifié les violences physiques contre les gilets jaunes. Rappelons que des dizaines d’entre eux ont été éborgnés, mutilés. Il n’aura pas non plus été efficace face aux racailles qui empoisonnent le quotidien des Français.

Dans les semaines à venir, il sera confronté à d’autres dossiers. Il a prévu un déplacement en Nouvelle Calédonie en proie aux violences qu’il évoquera. Puis ce sera au tour du dossier corse…

crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLe S.C. Fivois devient un club de football professionnel
Article suivantDernier jour pour voter Lewarde comme monument préféré des Français

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici