Accueil Culture Envie de vacances ? Partez à Cassel, Calais ou Dunkerque…, aux Etats-Unis !

Envie de vacances ? Partez à Cassel, Calais ou Dunkerque…, aux Etats-Unis !

406
0

Les vacances sont là. Vous vous apprêtez à survoler l’Océan Atlantique et atterrir aux Etats-Unis ? Et si vous en profitiez pour visiter… Cassel, Calais, Dunkerque et bien d’autres villes de Flandre-Artois-Hainaut ?

Non, rassurez-vous, la rédaction du Miroir du Nord n’a pas (encore) perdu la tête. Si, comme partout ailleurs, la toponymie des terres du Nouveau monde fait bien évidemment écho à sa plus longue mémoire autochtone, nombreux sont les noms de lieux qui trouvent leur origine dans l’histoire de la Vieille Europe et aussi chez nous !

Ainsi des noms de villes de plusieurs Etats des Etats-Unis sont-ils à relier à l’Histoire des Pays-Bas français. La liste ci-dessous n’a évidemment pas la prétention d’être exhaustive, loin de là… Il se peut également que nous ayons extrapolé l’origine de quelques rares toponymes. On nous le pardonnera, dans ce cas, bien volontiers. Tout le monde est prêt ? Attachez vos ceintures et c’est parti ! 

Marquette, le faux ami 

Excluons tout d’abord un « faux ami » ! Les Etats de l’Illinois, de l’Iowa, du Michigan et du Wisconsin comptent chacun une ville nommée Marquette. Marquette a d’ailleurs donné son nom au comté de Marquette dans le Wisconsin. Dans le Michigan, un autre comté porte le nom et il y existe une rivière Père Marquette tandis que vous pourrez randonner dans le Père Marquette Park dans l’Etat du Missouri. Voilà qui fait beaucoup ! Attention ces toponymes n’ont aucun lien avec la ville de la banlieue Nord de Lille. Les noms Marquette proviennent tous du prêtre et missionnaire picard Jacques Marquette, explorateur du Midwest et originaire de Laon. Une statue à son effigie figure même dans l’une des salles du Capitole à Washington. Certes, Laon n’est pas très éloigné des Pays-Bas français alors si vous êtes dans le coin, allez jeter un œil.

On commence sur la côte Nord-Est

In r’venant d’Marquette, direction l’extrême Nord-Est et plus précisément l’Etat du Maine. Vous êtes arrivé à Calais et il est temps de poser vos bagages. Situé dans le comté de Washington (pas la capitale non…), Calais est bordé par la rivière Sainte-Croix. De l’autre côté, c’est le Canada ! Comme en Artois, Calais constitue une façade maritime et une frontière. Initialement peuplée par la tribu autochtone des Passamaquoddys, la ville nouvelle est créée en 1779 et prend le nom de Calais en juin 1809, et ce, en hommage à la participation française à l’indépendance des Etats-Unis. Le village comptait 3.079 habitants à l’occasion du dernier recensement en 2020, contre 3.123 dix ans plus tôt.

Calais dans le Maine

De Calais, Maine, à Calais…, Vermont

Quittons Calais pour nous rendre à… Calais, celui-ci dans l’Etat du Vermont, également dans un comté de Washington (toujours pas non…) et pas très loin de Montpelier. 344 miles, soit 553 km, séparent les deux villes au même nom. Moins peuplé que le précédent, avec seulement 1.661 habitants recensés en 2020, Calais, Vermont, constitue de la même manière un hommage au soutien qu’apporta la France à la jeune nation naissante qui s’extirpait progressivement de la domination anglaise. Le nom fut choisi à la fin du 18ème siècle par un certain colonel Jacob Davis. Outre-Atlantique également, Calais n’est pas épargné par la guerre. Aussi la localité, dont l’économie était dominée par l’industrie de la laine de mouton, est-elle largement détruite pendant la guerre civile américaine.

Direction Dunkirk

Quittons définitivement Calais afin de nous rendre dans l’Etat de New York, comté de Chautauqua. Sur les rives du célèbre Lac Erié, une ville est nommée Dunkirk. Créé en 1880, Dunkirk doit son nom à la configuration de son port qui ressemble à celui de son homonyme flamand. Comment le savaient-ils ? Mystère… Parmi les célébrités locales, pas de Michel De Swaen non mais Chris Poland et Gar Samuelson, anciens membres du groupe de rock trash metal Megadeth. Pourtant seulement peuplé de 12.000 habitants, Dunkirk est doté d’un aéroport et d’un tramway.

Dunkirk

A travers la Pennsylvanie et l’Etat de Virginie

Petit crochet vers le Sud avec une étape à Delano, en Pennsylvanie, comté de Schuylkill, 377 âmes en 2000. La toponymie Delano est héritée de la Maison de Lannoy, vieille lignée seigneuriale flamande qui remonte à 1290 et compte pas moins de seize chevaliers de la Toison d’Or. Les seigneurs de Lannoy tirent leur nom de la ville de Lannoy, près de Lille, chacun l’aura compris. Parmi les descendants des nombreuses branches, un certain Franklin Delano Roosevelt, 32ème Président des Etats-Unis, le seul de l’histoire américaine à avoir été élu à quatre reprises.

Laissons la Pennsylvanie derrière nous pour gagner l’Etat de Virginie. Un village porte le nom de Clary, comté de Shenandoah, dont l’orthographe est identique au bourg situé au Sud de Caudry. Nous ne sommes néanmoins pas en mesure de clairement indiquer un lien entre les deux. Alors direction la localité de Dogue, dans le comté de King George, qui, aucun doute n’est permis, est un évident hommage rendu au L.O.S.C. ! En réalité, pas du tout mais nous ferons comme si ! 

Cap au Nord : Wisconsin, Minnesota

Quid de Cassel, comté de Marathon, Wisconsin ? Référence au célèbre sommet du Westhoek ou non ? Cela est difficile à dire… Si la présence de très nombreux toponymes francophones est remarquable, des noms de lieux allemands à très grande proximité pourraient également indiquer un héritage provenant de Kassel en Hesse. Signalons un autre Delano dans le Minnesota, comté de Wright, et c’en est déjà fini pour les Etats du Centre-Nord qui concentrent pourtant la plus grosse densité de toponymes francophones après la Louisiane. 

Pierre Wibaux, de Roubaix au Dakota et Montana

Alors direction Roubaix, dans le Dakota du Sud, comté de Lawrence. Initialement appelée Lewisville et fondée en 1885, la localité fut rebaptisée en l’honneur de la ville natale de Pierre Wibaux. Né en janvier 1858, il émigra aux Etats-Unis pour faire des affaires et vivre le rêve américain. Ce qu’il réussit d’ailleurs plutôt bien puisqu’il compta, dans l’Etat voisin du Montana, parmi les plus gros ranchs du far west avec plus de 65.000 têtes de bétail. Wibaux investit également dans la Uncle Sam Mine qui fit la richesse de Roubaix grâce à l’or et au quartz. Restons en compagnie de notre ami roubaisien et allons chez lui, dans le Montana, comme précédemment précisé. 226 miles au Nord de Roubaix, le cow boy flamand donna son nom à une localité : Wibaux, Montana, comté de Wibaux, et ses 589 habitants en 2020.

Wibaux

Le Colorado avant la fin du parcours en Californie

Il est désormais temps de faire une longue route pour gagner le désert et l’Etat du Colorado. Bethune est une ville du comté de Kit Carson et n’est peuplée que de 183 habitants en 2020. Mais pourquoi Bethune ? Mystère toujours… A l’Ouest et plein gaz désormais. Comptez une trentaine d’heures de route pour clôturer le périple dans le mythique Etat de Californie. Allons dans un autre Cassel tout d’abord, dans le comté de Shasta. A 968 m de hauteur, le Cassel californien est un tout petit peu plus élevé que l’Everest flamand, vraiment pas grand-chose, sur lequel veille Reuze Papa. Cassel-la-californienne est un lieu de randonnée réputé et les animaux sauvages y sont rois. Direction ensuite vers la ville d’Artois dans le comté de Glenn. La population des lieux s’élevait à 295 habitants à l’occasion du recensement de 2010. La légende veut qu’un train de soldats de la Première Guerre mondiale se soit arrêté dans la localité, initialement appelée Germantown. Les soldats américains se seraient offusqué que le nom d’une ville américaine fasse écho aux troupes ennemies. Il semblerait, en réalité, que le nom de la cité minière d’Artois fasse davantage référence aux puits artésiens de forage. Toujours est-il que Germantown est officiellement rebaptisé Artois le 21 mai 1918. 

Béthune

On pose ses bagages à Delano

Pour conclure, un troisième et dernier Delano, dans le comté de Kern, dans lequel nous poserons définitivement nos bagages. Attention, la ville de 53.000 habitants, la plus grande que nous aurons traversée, compte deux prisons qui n’attendent que vous. Fondée le 14 juillet 1869, la ville doit son nom à Columbus Delano, secrétaire à l’Intérieur des Etats-Unis et autre descendant de l’illustre Maison de Lannoy. Delano fut agitée par de vives luttes paysannes dans les années 1960 et 1970 que César Chávez mena, jusqu’à ce que les revendications soient satisfaites. 

9.516 kilomètres selon les sites de cartographie en ligne. Il ne viendra bien évidemment l’idée à personne d’effectuer le parcours dans son intégralité tant il nécessiterait des jours et des jours de voiture et une volonté farouche de laisser une empreinte carbone désastreuse. Mais sait-on jamais si vous passiez à quelques encablures à l’occasion d’une liaison entre deux villes américaines. Ce serait justement dommage de passer à côté.

Vous connaissez d’autres lieux ? Ecrivez-le nous à lemiroirdunord@gmail.com

Crédits photos: Ken Winters pour Wikimedia (Dunkirk) + Facebook Ville de Roubaix (Roubaix) + BigDaveMT pour Wikimedia (Wibaux) + Jeffrey Beall pour Wikimedia (Bethune) + Teenavi (Cassel) + Bruce Fingerhood pour Wikimedia (Artois)

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentDernier jour pour voter Lewarde comme monument préféré des Français
Article suivantL’enseigne Boulanger mise en demeure par la C.N.I.L. en 2015

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici