Accueil Politique Violette Spillebout s’assume désormais soldat macroniste

Violette Spillebout s’assume désormais soldat macroniste

211
0

Elle est devenue députée de la 9eme circonscription du Nord et d’une manière catégorique. L’élue au conseil municipal de Lille a désormais fort à faire à Paris. Car en plus de ce poste chevronné, elle a été nommée porte parole de Renaissance (ex En Marche), mouvement de la majorité présidentielle à l’assemblée nationale le 5 juillet. Une évolution politique considérable pour l’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry à la mairie de Lille

Le nouveau visage politique des plateaux TV

On la voit presque tous les jours sur un plateau TV ou on l’entend sur une radio. Au delà de ses nouvelles responsabilités à la députation, elle a désormais comme tâche de défendre la politique du gouvernement et des députés Renaissance auprès de la presse. Et à chaque fois, elle porte la bonne parole sur le pouvoir d’achat, sujet de préoccupation numéro 1 des Français.

  • Le 5 juillet, sur Radio J
  • Le 6 juillet sur BFM
  • Le 8 juillet sur cnews

Répétant, tel un bon soldat les promesses d’Emmanuel Macron, elle a parfaitement endossé le costume de porte parole.

Sur ses réseaux sociaux, même son de cloche. Des messages glorieux à destination du président de la République

ou encore à destination de la première ministre confirmée, Elisabeth Borne:

D’ailleurs son suppléant a participé à la conception du discours de politique générale de la première ministre.

capture twitter

Mais il n’en a pas toujours été de même.

Après un réel reniement vis à vis d’Emmanuel Macron

En novembre 2019, alors candidate pour briguer la mairie contre son ancienne patronne, elle est investie par En Marche. Ses déclarations à cette époque raisonnent bien différemment de celles entendues depuis quelques mois. Voici un florilège:

  • […] elle ne se considérait « pas du tout » comme la « candidate macroniste », assurant ne pas vouloir être « le soldat d’un président de la République tout-puissant ».
  • « J’assume les logos des partis qui me soutiennent mais désormais, d’ici à la fin de l’année, les logos vont disparaître » des affiches et des tracts et « je serai la candidate ‘Faire respirer Lille’ » et non plus LREM.
  • Pour cela elle remettait en cause l’appellation « candidate macroniste » utilisée par certains adversaires ou journalistes. « Non, ça ne me va pas du tout ! Ça me gêne par rapport aux partenaires politiques qui m’ont rejointe (…) Je veux être une candidate qui rassemble bien plus largement« .

« On n’est pas dans une espèce de culte de la personnalité (…) Je ne suis pas le soldat d’un président de la République tout-puissant« 

  • « J’ai voté Emmanuel Macron aux deux tours de l’élection présidentielle » de 2017, « il y a plein de choses que je soutiens » dans sa politique mais aussi « des choses où je garde mon esprit critique« .

On l’aura compris, Violette Spillebout a changé son fusil d’épaule. Stratégie? Réelle conviction? Force est de constater qu’elle est une des personnalités politiques régionales qui a le vent en poupe. Cela lui fera t’il gagné le graal, la mairie de Lille?

Crédit photo : capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLa fête nationale flamande du 11 juillet concerne-t-elle la Flandre française ?
Article suivant14 juillet: découvrez la tradition des joutes aquatiques à Arras et Ors

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici