Accueil Minorités régionales L’académie de Lille installe le conseil académique des langues régionales et recrute...

L’académie de Lille installe le conseil académique des langues régionales et recrute pour l’enseignement en flamand

248
0

Depuis le 16 décembre 2021, le flamand occidental comme le picard, est inscrit au bulletin officiel de l’éducation nationale. Que signifie cette évolution? Elle permet aux enfants inscrits en classe primaire ou secondaire de bénéficier de cours de flamand. Cette mise en oeuvre est attendue pour la rentrée 2022.

Ce fut une longue traversée du désert pour faire jeu égal avec les autres langues régionales. Car dès 2001, certaines d’entre elles; corse, breton, basque, catalan, accèdent déjà à la possibilité d’être étudiées à l’école. Il fallut 18 ans pour que le flamand en arrive au même stade. 18 ans de retard qui ont vu les autres langues minoritaires prendre leurs marques.

Démarrage du processus en vue de la rentrée

La rentrée scolaire arrive à grands pas et dans moins de 2 mois, l’enseignement doit être mis en oeuvre. L’académie a débuté les manoeuvres pour y parvenir. Voici un extrait du communiqué de presse:

Un conseil académique des langues régionales (CALR) est à ce titre constitué afin de participer à la définition et à l’actualisation régulière de la carte académique des langues.
Ce souhait se fonde sur un double objectif :
– la sauvegarde et de la transmission du patrimoine historique ;
– la prise en compte des besoins du marché de l’emploi transfrontalier.
Ce CALR est composé de personnels académiques, de personnels des collectivités, de représentants des organisations syndicales, de représentants de fédération de parents d’élèves, du monde associatif, avec notamment l’institut de la langue régionale Flamande et l’agence régionale de langue Picarde.
Afin de pouvoir proposer l’enseignement des langues régionales aux élèves, l’académie recense les enseignants possédant les compétences linguistiques, culturelles et didactiques nécessaires, qui souhaitent s’engager dans ce projet. Ils bénéficieront d’un accompagnement personnalisé. Ces enseignants auront vocation à intervenir auprès d’élèves scolarisés dans le premier et le second degré.

Nous reviendrons vers vous quant à l’avancée de la démarche et voir si les enfants auront accès enfin à un élément essentiel de notre culture. Que cette initiative aille bien au delà des premières démarches engagées par certaines collectivités.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentTrajets courts travail-domicile: la voiture toujours privilégiée
Article suivantGaston Clément, le cuisinier royal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici