Accueil Économie Des glaces Häagen-Dazs fabriquées à Arras retirées de la vente pour présence...

Des glaces Häagen-Dazs fabriquées à Arras retirées de la vente pour présence d’oxyde d’éthylène

172
0

Häagen-Dazs, le géant américain de la glace se trouve à son tour concerné par un retrait immédiat de plusieurs de ses produits. La nouvelle est venue de General Mills, groupe agroalimentaire propriétaire de la marque. «Suite à la détection de traces d’oxyde d’éthylène (ETO) dans des lots de certains produits Häagen-Dazs, General Mills a pris la décision de procéder au rappel volontaire et préventif de ses crèmes glacées vanille vendues en France».

Les produits concernés ont été commercialisés entre le 2 novembre 2021 et le 6 juillet. Voici la liste concernée:

Ce produit est souvent utilisé pour permettre une fonte moins rapide de la glace.

Oxyde d’éthylène, un produit cancérigène déjà détecté dans des glaces en 2021

L’oxyde d’éthylène pose davantage problème que d’autres substances. Il peut en effet interagir avec de nombreux composants. Autre difficulté est l’insuffisance d’infos sur ce produit. A ce jour, il est encore difficile de savoir ce qu’il devient au contact des ingrédients qui composent un aliment. Autres questionnements quant au seuil en dessous duquel il n’y a pas de danger. De même, y a t’il un risque supplémentaire en cas de consommation accrue du produit concerné? C’est aussi l’inconnu. Ce qui est acquis est qu’il s’agit d’un cancérogène avéré. Sa seule présence entraîne donc un risque pour la santé.

Le problème est connu. Malgré une interdiction de la substance depuis 1991 au sein de l’Union Européenne, déjà en juin 2021, des crèmes glacées distribuées par des dizaines d’enseignes étaient retirées de la vente. On y trouvait notamment les marques Adélie, Picard mais aussi celles distribuées par Auchan, Monoprix, Leclerc ou encore Aldi. A cette époque, l’usine d’Arras de Häagen-Dazs n’était pas concernée.

Malgré cette alerte et le rappel du gouvernement, il semblerait que les pratiques connaissent encore des défaillances et ne respectent pas la réglementation.

La qualité industrielle des aliments de plus en plus remise en cause dans la région

La région est de nouveau concernée par des produits alimentaires retirés de la vente. Après le scandale de l’usine Buitoni de Caudry qui a abouti à la mort de plusieurs enfants suite à un manque d’hygiène, voici une autre grande usine alimentaire régionale concernée. Le mode de détection n’est pas le même. C’est un contrôle alimentaire et l’information obligatoire au consommateur qui a fait remonter le cas du glacier.

Häagen-Dazs est installé à Arras depuis 1992. En début d’année, le groupe a décidé de confirmer son engagement en Artois avec l’installation d’un centre de recherche et développement. Le but est de travailler sur les futurs nouveaux produits. Mais c’est aussi le lieu pour faire des tests sur les produits. L’entreprise aura donc du travail suite à ce remontage de bretelles subi par ses concurrents il y a un an.

Crédit photo: flickr

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentGeert Wilders, (député PVV) : « L’immigration est une mauvaise chose pour les Pays-Bas. » [Interview]
Article suivantL’ONU charge la France sur ses positions quant à l’enseignement des langues régionales

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici