Accueil Minorités régionales Mobilisation pour ne pas oublier Yvan Colonna

Mobilisation pour ne pas oublier Yvan Colonna

434
0

Le 2 mars dernier, Yvan Colonna était violemment agressé par un détenu djihadiste à la prison de Arles. Tombé en coma cérébral, il décède le 21 mars à l’hôpital de Marseille Nord. Cet événement a plongé les Corses dans une profonde tristesse mais aussi un terrible colère. Pendant plusieurs semaines, des affrontements ont eu lieu entre des jeunes corses, nationalistes pour la plupart et les forces de l’ordre souvent dépassées. Tirs de LBD, murs anti émeutes, tout fut utilisé pour contrer les manifestants. Comment pouvaient ils accepter la mort de celui pour lequel l’Etat Français avait toujours refusé son rapprochement à la prison de Borgo pour finir assassiné sur le continent?

Par la suite, une commission d’enquête de

Yvan Colonna dans la mémoire des Corses mais pas que

Depuis les choses se sont calmées mais Yvan Colonna est toujours dans les souvenirs corses. Bien avant sa mort, un comité de soutien s’était mis en place. Accompagnant la famille dans l’épreuve de la séparation et coordonnant diverses actions pour aider le détenu corse, ce comité ne s’est pas éteint, bien au contraire.

Une action a débuté depuis le 2 juin, nous en parlons rapidement avec Béatrice Amati, sa responsable. Dans notre région, elle s’est matérialisée par une photo prise dans la commune du Touquet…ville où se trouve la résidence de vacances du président français et accessoirement la commune où il vote.

Le miroir du Nord: Le 2 juin, a commencé une mobilisation en la mémoire d’Yvan Colonna. Expliquez nous en quoi elle consiste plus en détail?

Béatrice Amati: La mobilisation a débuté il y a 3 semaines. Elle se fait par tractage, affichage.
Et sur les réseaux sociaux. A partir d’une affiche où se trouve le portrait d’Yvan, nous demandons à ceux qui en sont en possession de prendre une photo de l’affiche devant le panneau de leur ville. Cela peut être aussi fait à partir d’un monument connu. La photo est ensuite postée sur un groupe ou une page de soutien à Yvan. Et peu à peu nous intensifions la mobilisation.
Les photos fleurissent dans de plus en plus de communes où on soutient et rend hommage à Yvan,  aussi bien en Corse que sur le continent.

Il reste quelques jours pour se mobiliser et partager les dernières photos.

Le miroir du Nord: Le soutien à Yvan Colonna n’est pas nouveau. Quelle est l’origine du comité de soutien (CSYC) ? Quel est votre rôle?

Béatrice Amati: le soutien à Yvan Colonna  date depuis le début de l’incarcération d’Yvan Colonna, et la création du CSYC est dirigée par son père Jean Hugues Colonna .
Sur les réseaux sociaux le CSYC que je représente travaille avec beaucoup de monde de tous horizons et de plusieurs pays qu’elle a réunis au fil des années dans plusieurs groupes de soutien.

Le miroir du Nord: Suite au décès d’Yvan Colonna, quels sont les combats que le comité veut désormais mener?

Béatrice Amati: suite à la disparition d’Yvan,  la famille veut d’abord savoir toute la vérité sur ce qu’il s’est passé. Leur objectif est de connaître les responsabilités de chacun dans cette tragédie.
Ensuite la famille Colonna veut entreprendre une demande en vue de faire réviser le procès. c’était la décision d’Yvan qui avait déjà entamé les démarches en ce sens. Le faire innocenter et réhabiliter seront la suite logique aux premières actions.

Le miroir du Nord: A plusieurs reprises, des soutiens hors de la Corse se sont manifestés. D’où sont ils originaires? Pourquoi selon vous, les soutiens ne sont pas circonscrits à la Corse?

Béatrice Amati: les soutiens d’Yvan sont issus de beaucoup de pays Européens. L’affaire a en effet été médiatisée et beaucoup de gens ont été touchés par cette injustice. Ensuite les réseaux sociaux ont facilité les échanges d’informations et de communication avec  les soutiens en Corse aussi.
De plus Yvan était en contact écrit avec des soutiens de partout en Europe. Il recevait des lettres de plusieurs pays: Belgique, Italie, Suisse, Luxembourg. Son affaire injuste touche tout le monde, indifféremment de quelque pays qu’on soit.

Le miroir du Nord: Comment contacter le comité de soutien et apporter de l’aide?

Béatrice Amati: Le comité de soutien a un site internet: Yvan Colonna – Comité de Soutien (yvan-colonna.com)
Pour aider, on peut acheter des objets dont les bénéfices vont au CSYC,  vous pouvez vous adressez à moi via la page  Pà Yvan sur Facebook.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentBrigitte Bourguignon n’a pas démissionné et elle vous demande de reporter le masque et continuer la vaccination
Article suivantUn salarié du Conseil régional abattu en Corse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici