Accueil Éphéméride L’hospice de Saint-Venant accueille des pupilles atteints de débilité mentale

L’hospice de Saint-Venant accueille des pupilles atteints de débilité mentale

119
0

Au 12ème siècle, on trouve déjà trace d’une maladrerie destinée à maintenir les lépreux en dehors des villes. Lieu d’implantation du futur établissement public de santé mentale, Saint-Venant est riche de son histoire hospitalière.

Le 28 juin 1949, l’asile psychiatrique devient une école de perfectionnement pour enfants pupilles de la Nation, atteints de débilité mentale sans troubles d’altération grave du caractère.

Crédit photo: Archives départementales du Pas de Calais

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentCrise migratoire: les tentatives de traversées vers l’Angleterre continuent
Article suivantRelations SNCF/ région: l’agitation de Xavier Bertrand inefficace

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici