Accueil Société Logements étudiants. Des loyers en hausse à Lille

Logements étudiants. Des loyers en hausse à Lille

194
0

L’été est à peine installé qu’il faut déjà songer à la rentrée de septembre : comment se porte le marché des logements étudiants à Lille, 4eme ville étudiante de France. Le pouvoir d’achat des Français sera l’une des grandes préoccupations pour la prochaine rentrée. Le site locservices apporte des réponses.

Logements étudiants : des T1 particulièrement plébiscités

1er constat qui explique cette information: plus de la moitié des étudiants préfèrent loger dans un logement indépendant que dans une chambre. Pour parvenir à trouver un logement à un prix correct, l’appartement 1 pièce est fortement recherché. Les studios/T1 sont les types de biens les plus recherchés par les étudiants (52 % des recherches), suivis par la colocation (21 % des recherches).

Lille est la 4eme ville étudiante la plus sollicitée. Le marché est donc fortement sous tension. 56% des recherches menées par les étudiants vont vers la capitale de Flandre.

Des prix en haut de la fourchette

Cette carte diffusée par Locservice illustre le positionnement de Lille en France quant au prix moyen des studios.

Outre les 9 villes de région parisienne qui occupent le devant du classement, Lille fait partie des villes qui comportent les studios les plus chers à mesure moyenne. Après Paris, le top 5 des villes les plus demandées se poursuit avec Lyon (9,3 %), Lille (3,8 %), Bordeaux (3,7 %) et Angers (3,7 %).

Que donnent les prix des studios?

Cela correspond il au budget moyen disponible des jeunes venant étudier à Lille? Exemple avec un studio.

On remarque, selon les chiffres de Locservice, qu’il y a déséquilibre entre prix des loyers et budget disponible par les loueurs. « Pour les locataires, le marché des locations de studio / T1 à Lille reste extrêmement tendu. Les propriétaires ont donc beaucoup de facilités à trouver un locataire. Une partie des locataires ne dispose pas des revenus nécessaires pour supporter ce niveau de loyer. Ainsi, toutes les candidatures ne répondent pas aux critères de solvabilité des propriétaires de studio / T1 à Lille.« 

De quoi constituer un vrai casse pour les étudiants et leurs parents.

Crédit photo: flickr

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentDe Caux de Blacquetot, un général qui traverse tous les régimes politiques
Article suivantLOSC: les Dogues Virage Est chaussent les crampons à Luchin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici