Accueil Économie Exclu: Auchan condamné à 16 millions d’euros d’amende au Portugal pour alignement...

Exclu: Auchan condamné à 16 millions d’euros d’amende au Portugal pour alignement des prix avec ses concurrents

721
0

C’est une information dévoilée hier par l’agence de presse portugaise Lusa qui nous apprend de nouvelles difficultés pour Auchan.

C’est une vaste enquête menée par l’autorité de la concurrence portugaise (autoridade da Concorrência) qui permis de lever le scandale. De 2007 à 2017, plusieurs enseignes de la grande distribution se sont arrangées sur les prix de dizaines de produits du groupe Univeler.

Les entreprises concernées sont Modelo Continente (nationalité portugaise) et Pingo Doce (appartenant à moitié à un groupe portugais et un autre flamand) et 2 bien connues: E Leclerc et Auchan. Univeler est un groupe gigantesque que vous côtoyez en achetant des produits du quotidien. Tel Nestlé, nous avons affaire à un véritable consortium alimentaire.

Un système bien rodé mis en place pendant 10 ans

Tout ce petit monde s’est arrangé sur plusieurs produits pour qu’il y ait alignement des prix entre les 4 distributeurs. Pas de concurrence entre eux, c’était assurément un désavantage pour les consommateurs. L’autorité de la concurrence portugaise a détecté cette pratique sur plusieurs produits: détergents, déodorants, crème glacée, sauces et thés.

La sanction est tombée. Ce sont 132 millions qui ont été répartis entre les 5 entreprises. Auchan a été condamné à une amende de 16,19 millions d’euros, seulement 2,9 millions d’euros pour E Leclerc.

De nouvelles difficultés pour l’entreprise nordiste qui n’en finit plus de connaître les problèmes déjà relatés dans le miroir du Nord. Critiquée pour laisser ses magasins ouverts en Russie et mouvements sociaux réguliers depuis plusieurs mois, l’enseigne ne fait plus rêver. Elle se laisse largement devancer par E Leclerc dans la part de marché par E Leclerc.

De quoi faire revenir sur le tapis un rapprochement avec Carrefour? Pas certain, ces derniers réinvestissent à l’étranger notamment au Brésil suite aux négociations qui ont échoué il y a quelques mois.

Crédit photo : wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLégislatives. Alain Bruneel (PC) « La question centrale est celle de la répartition des richesses »
Article suivantEntretien avec Wido Bourel sur son dernier ouvrage. Qui la Flandre dérange-t-elle ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici