Accueil Société On a testé pour vous: waze en ch’ti et on n’a pas...

On a testé pour vous: waze en ch’ti et on n’a pas aimé

170
0

Waze est une application pratique qui vous permet de connaître d’avance les désagréments possibles pour vos parcours sur la route. Vous pouvez même, malgré des recours de l’Etat, signaler les contrôles de police en cours.

Tout comme pour un GPS de voiture classique, différentes langues sont disponibles et pour chacune, un choix de voix. Féminine, masculine, version chien ou chat, vous pouvez être accompagné comme bon vous semble.

Nouveauté depuis le début de la semaine: une version « ch’ti ». Ce n’est pas la seule version « locale ». Ont également été lancées une version provençale et une autre toulousaine.

Un autre moyen de nous ridiculiser

Voici la manière dont est présentée la sélection des voix:

Pour le « ch’ti », il a une différence majeure de traitement vis à vis des autres possibilités offertes. La voix ne porte pas un prénom comme c’est le cas pour les autres. A été choisie l’expression « biloute » qui n’est pas un prénom. Cela se traduit par « ami. On y entend les termes carette,

De plus, la prononciation est vulgaire et met de côté le picard.

Un grand n’importe quoi culturel qui fait un peu plus dégringoler la considération pour notre culture et notre région.

Car le « ch’ti » ne signifie rien

L’expression « ch’ti » ne revêt pas de portée historique. Le « célèbre film » de Dany Boon fausse amplement la vérité. Autre point commun entre l’application et le film: le non respect de la langue picarde. La Picardie est confondue avec la Flandre.

Comme l’exprime l’écrivain et militant flamand Wido Bourel dans son dernier ouvrage « Flandre, des questions qui dérangent », le terme ch’ti est une invention commerciale qui a rempli les poches des commerçants de Bergues, ville à l’âme flamande. Visites guidées des lieux de tournage du film, bière et cola dédiées, on en oublierait presque que c’est le drapeau flamand qui flotte au dessus de la ville.

Vous retrouverez prochainement un entretien de Wido Bourel dans le miroir du Nord.

Nous n’avons pas aimé pour ces considérations. Mais force est de constater que waze n’a fait que mettre en service une solution plébiscitée par les utilisateurs de l’application. Après consultation sur leur site internet, les 2 accents du sud et le « ch’ti » ont remporté les 3 premières places. Une façon d’être plus proche de ses utilisateurs selon le directeur général.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLutte contre les rodéos urbains, 1er bilan pour les forces de l’ordre du Nord Pas De Calais
Article suivantEolien: les groupes PS et PC à la région déposent un recours contre la subvention accordée à 1 fédération anti-éoliennes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici