Accueil Politique Lille: NUPES fait joujou à la kermesse, les élus de la majorité...

Lille: NUPES fait joujou à la kermesse, les élus de la majorité présidentielle s’énervent

214
0

Hier, Adrien Quatennens organisait une kermesse à Lille Sud.

Une fête familiale où les enfants pouvaient s’adonner à des jeux de plein air. Un de ces jeux attira particulièrement l’attention d’élus et soutiens du mouvement de la majorité présidentielle: le chamboule tout. Le jeu consiste à viser avec une balle un empilement de boîtes qui doivent tomber du support sur lequel elles reposent. Pour pimenter un peu l’activité, on peut y dessiner ou y coller la tête de personnages connus. Histoire de se motiver davantage.

C’est ce qui était prévu hier à la kermesse. Evidemment, compte tenu du contexte, ce sont principalement des hommes et femmes politiques du mouvement d’Emmanuel Macron qui furent concernés. Ce qui déclencha la colère et l’aberration de Violette Spillebout, conseillère municipale de Lille et candidate aux législatives (9eme circonscription du Nord) de par la violence du jeu proposé aux enfants.

On peut y voir la tête de divers ministres et du président de la République.

Un pic envoyé à Martine Aubry

Violette Spillebout, par son post sur twitter, vise également Martine Aubry. Les 2 femmes se connaissent bien. Elles travaillèrent ensemble à la mairie de Lille, l’une était directrice de cabinet, l’autre maire, vous aurez compris le sens. Depuis leur rupture, les rapports ne sont pas tendres entre elles.

La petite fête d’Adrien Quatennens se déroulant dans un quartier de Lille, la maire a donc validé cette initiative. Ce que n’oublie pas de dire l’élue de Renaissance (nouveau nom pour En Marche).

En 2019, la France Insoumise à Lille avait déjà proposé la même activité en y mettant la tête de la maire de Lille qui n’avait pas été choquée par cela. Elle apparaissait alors avec d’autres élus socialistes ou de droite locaux.

S’offusquer à géométrie variable

Le chamboule tout est un jeu vieux du Moyen Age. Pratiqué par les enfants, il assure en plein air, de francs moments de rigolade. Y voir une intention violente est certainement exagérée. C’est la réponse apportée sur les réseaux sociaux par des militants NUPES mais par de simples anonymes. Certains n’hésitent pas à rappeler à l’élue que son exaspération aurait été plus adaptée face aux violences vécues par les gilets jaunes en 2018 et 2019.

La période de campagne pour les législatives est réellement lancée entre 2 mouvements aux électorats opposés.

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentRéindustrialisation régionale du textile: réalité ou mirage?
Article suivantL’émetteur de Bouvigny-Boyeffles diffuse une seconde chaîne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici