Accueil Économie L’enseigne Pimkie lâchée par Mulliez

L’enseigne Pimkie lâchée par Mulliez

236
0

L’actualité continue pour l’association famille Mulliez. Après des difficultés financières de plusieurs de ses structures, des mouvements sociaux ou des critiques vis à vis des magasins Auchan restés ouverts en Russie, c’est une enseigne qui est mise en vente. Pimkie, célèbre marque destinée aux jeunes publics féminins est à vendre.

La région sera impactée avec 24 magasins présents sur le Nord Pas De Calais sur les 232 en France.

Une issue logique suite à des années de difficultés

L’enseigne a connu 5 changements de directeur général en 5 ans. Depuis 2018, les licenciements ont commencé à être lancés en France notamment au siège de Neuville en Ferrain. En 2021, c’est la Suisse qui est touchée. Il y a un peu plus d’un an, les dirigeants retiraient définitivement leur enseigne de Belgique et d’Autriche où elles étaient déclarées en faillite.

Mettant en avant un modèle économique dépassé, les dirigeants ont justifié les mesures prises pour alléger la masse salariale. Et parfois en adoptant un comportement lâche et déloyal vis à vis des salariés. La direction a usé de divers outils juridiques pour éviter les licenciements comme l’application d’une clause de mobilité ou la rupture conventionnelle. Les syndicats s’en sont régulièrement plaints.

La vie continue pour Mulliez

Rien de tout cela ne transparaissait en novembre dernier lors de l’intervention de Jean Christophe Garbino, le directeur général de Fashion Cube à la 8eme nuit du commerce . Fashion Cube un groupe de prêt à porter situé à Roubaix dans lequel est intégré Pimkie mais pas que. Il expliquait alors l’évolution voulue pour le groupe: ne plus utiliser de matières vierges mais miser sur le recyclage de vêtements. Mais aussi regrouper les 5 enseignes du groupe dans des magasins uniques. Mutualiser pour rentabiliser. Pimkie était alors bien comprise dans l’aventure. Tout comme, elle allait également bénéficier des jeans fabriqués à Neuville En Ferrain made in France. Douche froide pour les salariés.

Le nouveau modèle économique des enseignes habillement de l’AFM (association famille Mulliez) coûte à de nombreuses personnes. Salariés licenciés dans des conditions déloyales, et versement de fonds publics pour les nouveaux projets, comme l’usine de fabrication de jeans évoqué ci-dessus. Jeans fabriqués dans le Fashion Cube Denim Center par une main d’oeuvre souvent immigrée et donc moins couteuse. Relocalisation comme ils disent.

Crédit photo : pixabay

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentErreur énorme d’Adolf Hitler qui ordonne l’arrêt de l’assaut de Heinz Guderian
Article suivantConcerts gratuits en Flandre à partir du 27 mai

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici