Accueil Vie des médias Rencontre avec Jean Ernice, un pilier de l’information alternative en Ile de...

Rencontre avec Jean Ernice, un pilier de l’information alternative en Ile de France

240
0

Le Miroir du Nord est loin d’être le seul média alternatif. Proche de chez nous, Paris Vox relaie et informe la population d’île de France depuis 2015. Nous nous sommes entretenus avec Jean Ernice, contributeur quotidien du site…mais pas seulement. Découvrons ses différentes activités: presse écrite, radio, chaîne youtube et surtout l’importance que cette presse a dans le champs vaste des médias en France.

Le miroir du Nord (MDN): présentez vous à nos lecteurs

Jean Ernice: Je suis Jean Ernice, et je coanime Paris Vox sous la houlette de Xavier Eman, notre rédacteur-en-chef. Paris Vox est un site d’information qui traite de Paris et sa région. L’idée n’est pas de parler des informations nationales, mais au contraire s’intéresser aux thématiques plus locales qui intéressent moins les médias de grands chemins. La gestion calamiteuse de la ville, la distribution généreuses des subventions et d’autres thématiques.

MDN: avez vous d’autres activités dans l’information alternative?

JE: J’ai la chance d’intervenir chez nos amis et confrères de Méridien Zéro dans le cadre de différentes émissions. J’écris également régulièrement dans différentes publications dont la revue Rébellion ou la revue littéraire Livr’Arbitres.

Je suis parfois amené à écrire pour d’autres revues ou sites internet. Je m’occupe aussi d’une chaine internet, Les Dessous de l’Oligarchie qui propose une nouvelle vidéo chaque lundi. L’idée n’est pas de dénoncer un quelconque complot, mais de rappeler les nombreuses dérives de notre système libéral. C’est ainsi que l’on peut parler de scandales alimentaires comme de fonds publics utilisés de façons hasardeuses, dans ce cadre, j’avais d’ailleurs fait un épisode sur le Stade Pierre Mauroy que vous aviez gentiment relayé.

MDN: Quelle image avez vous de la presse française?

La presse française parle quasiment d’une voix unique. On l’a vu lors des Gilets Jaunes ou encore lors de la récente élection présidentielle

JE: La presse française parle quasiment d’une voix unique. On l’a vu lors des Gilets Jaunes ou encore lors de la récente élection présidentielle. Cet unanimisme s’explique aisément, la presse française privée est aux mains d’une poignée de milliardaires. La presse radio et télévisuelle est moins en main de ces milliardaires par la forte présence du service public. Les journalistes affirment à qui veut l’entendre qu’ils n’ont jamais eu à subir de censures de la part de leurs patrons. C’est assez vrai, toutefois, l’autocensure est désormais la règle et il n’est nul besoin aux journalistes d’avoir des consignes pour modérer leurs propos.

La précarité du métier de journaliste “suffit” pour maintenir tout le monde sous pression. Par ailleurs, le conformisme ambiant et l’état d’esprit progressistes gangrènent l’ensemble des rédactions. D’autre part, les écoles de journalismes sont toutes (ou presque) à gauche. J’ajouterais pour finir que les journalistes viennent également souvent d’école de sciences politiques, rarement classées à droite !

Une caste de journaliste est privilégiée

Une caste de journaliste est privilégiée, soumise à une imposition favorable, cependant, on peut s’interroger la niche fiscale des journalistes est-elle leur laisse ?

Tout ce cocktail nous donne une presse bien pensante et qui appelle massivement à réélire Emmanuel Macron en taisant (temporairement pour certains) le scandale Mc Kinsey par exemple.

MDN: pourquoi l’information alternative est indispensable?

JE: L’information alternative est indispensable au vu des menaces qui pèsent sur la presse traditionnelle que nous avons vu plus haut. Par ailleurs, il est bon d’avoir plusieurs sons de cloches pour se donner une idée précise des faits.

De plus, vous lirez sur Paris Vox, Breizh Info, Le Miroir du Nord (et d’autres) des personnalités que personne n’ose jamais interroger. 

Il n’est pas question de modifier l’information ou encore de tricher, simplement de prendre les faits, les contrôler, les contextualiser, faire un travail honnête en somme.

Informer c’est choisir, choisir de quoi on parle et surtout de quoi on ne parle pas. Le rôle de la presse alternative est de donc de mettre sur la table les sujets que personne n’aborde, en somme sans médias alternatifs pas de faits gênants dénoncés. Les médias alternatifs peuvent imposer aux grands médias des informations à traiter. Le “buzz” généré sur internet oblige de plus en plus les médias à révéler certains faits pour ne pas rester à la traine.

MDN: quelques mots pour les lecteurs du miroir du Nord?

JE: C’est une grande chance d’avoir un média à l’écoute des problématiques locales. Il est du devoir de chacun d’en assurer sa survie. Relayer les articles, les partager auprès de ses proches est un bon moyen de soutenir le Miroir. J’invite également les personnes en possession d’informations à les fournir à la rédaction du Miroir du Nord qui saura faire fructifier ces révélations.

Enfin, pour avoir visité à plusieurs reprises la Flandre française ou l’Artois, je vous invite à vous engager pour préserver ces magnifiques terres.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentNice-Lille (1-3): le sursaut d’orgueil
Article suivantPhilippe Baye ou le haut du panier du handibasket

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici