Accueil Sports Nice-Lille (1-3): le sursaut d’orgueil

Nice-Lille (1-3): le sursaut d’orgueil

184
0


Quoi de mieux qu’un déplacement en terre azuréenne pour une équipe déjà en vacances ? C’est ce qui était proposé au Losc samedi soir avec le déplacement périlleux à Nice. Les aiglons, toujours à la lutte pour une qualification en ligue des champions, se devaient de l’emporter face aux dogues qui n’affichaient qu’une victoire sur leur sept dernières rencontres.

Tiago Djalo était recentré pour l’occasion au côté de Fonte devant Jardim. Celik et Gudmundson occupaient les côtés, Onana et Angel Gomes au milieu plus un quatuor offensif Zeghrova – Weah- Burak Ylmaz – David. Le gym prend immédiatement l’ascendant sur le jeu. Il faut une belle sortie de Jardim dés la 9° minute pour capter le ballon juste devant Gouiri qui s’apprêtait à mettre sa tête. Moins de dix minutes plus tard, Jardim se met de nouveau en avant. Il dévie du bout des doigts la frappe de Kluivert sur la barre avant de s’interposer de nouveau devant Boudaoui. Et c’est donc très logiquement que Kluivert ouvre le score peu après la demi-heure de jeu d’une belle demi volée. Cinq minutes plus tard, Jardim est de nouveau décisif devant Gouiri avant d’être miraculeusement sauvé sur une tête de Delort par ses deux poteaux. Le ballon longea la ligne de but après avoir frappé le droit et avant d’être sorti par le gauche.

Le LOSC revient transfiguré en seconde mi-temps

Le Losc est logiquement mené à la pause. Il s’en sort même plutôt bien. Mais il va revenir transfiguré en seconde mi-temps. Si Gouiri est le premier à être en action, sa frappe étant de nouveau sortie par Jardim. Onana lui répond immédiatement en sollicitant Benitez avant que, sur l’action suivante, David ne trouve la faille en reprenant le centre de Weah. Le même David trouve le poteau à l’heure de jeu puis, une minute après, reprend victorieusement un ballon relâché par Benitez après une frappe de Celik. Initialement signalé hors-jeu, la var est finalement favorable à l’attaquant canadien. Les niçois mettent du temps à se remettre les idées en ordre. Il faut attendre les dix dernières minutes pour les revoir dangereux. Mais ni Kluivert qui tire au dessus alors qu’il est en position idéale, ni Delort qui tire de peu à côté ni même Brahimi qui frappe au dessus ne réussissent à convertir leurs occasions. C’est au contraire Weah qui enfonce le clou dans les arrêts de jeu après avoir dribblé Benitez.

Victoire surprise pour le Losc, ce qui ne change pas grand chose au classement. Très mauvaise opération pour les Niçois qui se retrouvent éjectés des places européennes. Le clap de fin de la saison aura lieu le week-end prochain pour les dogues qui recevront Rennes, autre équipe aspirant à une place européenne, pour la dernière journée.

Pierre Pillerault

Crédit photo: capture tweeter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLe chanteur populaire Emile Duhem trouve son Eldorado à Paris
Article suivantRencontre avec Jean Ernice, un pilier de l’information alternative en Ile de France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici