Accueil Sports Reims-Lens (1-2) : Champagne pour le Racing !

Reims-Lens (1-2) : Champagne pour le Racing !

154
0

Il fallait impérativement gagner sur la pelouse de Reims pour continuer d’espérer à une qualification européenne. Le Racing l’a fait lors d’un nouveau match à rebondissements !

Quelle belle fin de saison ! Après trois victoires puis deux matchs nuls héroïques, les Sang et Or ont renoué avec la victoire et conservent l’espoir de décrocher une place européenne.

L’objectif sera difficile à atteindre puisque la victoire de Nantes contre Nice en finale de la Coupe de France a balayé la possibilité que la 6ème place de Ligue 1 soit qualificative pour la Conference League et il faudra donc un concours de circonstances très favorable pour que le miracle se produise.

Mais, quelle que soit la façon dont le championnat s’achèvera, le peuple lensois peut d’ores et déjà être fier de son équipe qui aura lutté jusqu’au bout avec un état d’esprit exemplaire.

La prestation face à Reims dimanche après-midi fut particulièrement représentative de la saison des artésiens.

Attaquant la rencontre « pied au plancher », la formation de Franck Haise monopolisait le ballon et prenait d’assaut le camp adverse. Si la diversité des offensives permettait d’apporter le danger de tous les côtés, la dernière passe et le réalisme n’étaient pas au rendez-vous et c’est finalement Reims qui ouvrait le score à la 28ème minute suite à une contre-attaque éclaire et à une frappe magnifique d’Arber Zenelide qui ne laissait aucune chance à Wulker Farinez.

Lens prenait un coup derrière la tête, conscient qu’il faudrait désormais marquer deux fois pour l’emporter et garder en vie le fameux rêve de qualification européenne.

Regroupé en défense jusqu’à son but, le Stade de Reims ouvrait le jeu par la suite, offrant au public un spectacle agréable, avec du rythme et des occasions de part et d’autre.

Cela permettait aussi à Florian Sotoca de remettre les compteurs à égalité à la 55ème minute. L’attaquant lensois était idéalement servi au niveau du point de penalty par David Pereira da Costa et décochait un tir puissant sans se poser de question. 

Respecté pour son dynamisme mais parfois critiqué pour son manque d’efficacité, Florian Sotoca retirait une grosse épine du pied de son équipe qui allait véritablement prendre d’assaut la surface de réparation rémoise.

Il faudrait cependant attendre les arrêts de jeu pour voir Ignatius Ganago, rentré en jeu peu avant, répondre à l’appel de balle de Seko Fofana et le servir idéalement, permettant au milieu ivoirien de se retrouver seul face au gardien adverse et de remporter son duel.

On connaissait le « Fergie time » de Sir Alex Ferguson avec Manchester United, cette saison 2021/2022 nous aura permis de savourer le « Seko time », Fofana marquant le but libérateur dans les arrêts de jeu pour la troisième fois après l’avoir fait lors du derby contre Lille en Coupe de France et à Saint-Etienne en championnat. 

Lens l’emportait donc 2 buts à 1 et l’ensemble du groupe pouvait fêter ce succès avec les 6 000 à 8 000 supporters qui avaient fait le déplacement à Reims. Des habitués du Stade Delaune ont tout simplement affirmé que ce parcage visiteur était de loin le plus impressionnant qu’ils avaient vu depuis de longues années !

L’ambiance devrait à nouveau être belle samedi soir au stade de l’Aube de Troyes, théâtre de l’avant dernier match de la saison du RCL.

Luc Legru

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEntretien: la Zannekinfest fait l’éloge de la culture flamande
Article suivantZikenstock, le festival qui décoiffe même les punks

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici