Accueil Vidéos Laissez-vous submerger par le port de Boulogne

Laissez-vous submerger par le port de Boulogne

156
0

Port de plaisance, port de commerce, port Transmanche et port de pêche, la ville de Boulogne vit résolument tournée vers la mer. Il est vrai que la ville la plus peuplée du département du Pas-de-Calais, bien qu’elle n’en soit pas le chef-lieu, est idéalement située à la jonction de la Manche et de la Mer du Nord et à l’entrée du détroit le plus fréquenté au monde par le trafic maritime international.
Port de plaisance, port de commerce et port Transmanche, Boulogne-sur-Mer est tout naturellement un port de pêche.

30 000 débarquées, 150 navires jour

Le plus important de l’Hexagone, en réalité avec plus de 30.000 débarquées annuellement. C’est une place-forte, en Europe, de l’industrie de transformation et commercialisation des produits de la mer.
Chaque jour, ce ne sont pas moins de 150 navires qui quittent le port à la recherche des sept dizaines d’espèces vendues, une fois débarquées, dans les halles boulonnaises.
L’histoire de la pêche à Boulogne remonte au milieu du 19 ème siècle. Lorsque de puissantes familles d’armateurs commencent à organiser des flottilles de voiliers. Les premiers chalutiers à moteur prennent le pas à la toute fin du siècle et industrialisent le commerce de la pêche et faisant de Boulogne le plus important port dès le début du siècle suivant. Le hareng constitue l’or boulonnais.
L’âge d’or est désormais révolu : la surpêche provoque la raréfaction des ressources halieutiques, la pollution est de plus en plus élevée et la pêche boulonnaise est de plus en plus concurrencée par les pays émergents. Les poissons volent et arrivent désormais en avion. Le quotidien est rude et les pêcheurs font la grise mine.


Ils font le port de pêche de Boulogne-sur-Mer est un documentaire diffusé en juin 2017 et réalisé par Roman Castillon et Laurence Ketterer pour la chaîne Enquêtes et reportages. Il décrit le quotidien de ceux dont l’existence est intimement liée à la mer. Christophe, accompagné de ses deux fils, sont marins-pêcheurs de père en fils, Romain est mareyeur et fait découvrir le mystérieux monde de la criée, réservé aux initiés. Jean-Baptiste vient du Cameroun. L’apprenti poursuit son rêve : devenir pêcheur.
Bon doc !

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentGare aux sondages ou pourquoi lire Loïc Blondiaux
Article suivantA Berles-au-Bois, on célèbre le cinquantenaire de la grotte Notre-Dame de Lourdes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici