Accueil Sports Le Losc recevait un AS Monaco réaliste

Le Losc recevait un AS Monaco réaliste

172
0

Dans le cadre de l’antépénultième journée de championnat, le Losc en difficulté dans le jeu ces derniers temps avait tout à craindre de la réception de Monaco vendredi soir. Le club de la principauté pouvait ainsi revenir au niveau de la deuxième place en attendant le reste de la journée en cas de victoire qui serait sa huitième consécutive. Si l’on ajoute la grogne des supporters nordistes toujours présente et les suspensions de Renato Sanches et Burak Ylmaz, on savait qu’il faudrait aux dogues une grande force de caractère pour ne pas subir une nouvelle contre-performance. Devant la défense classique, Gourvennec plaçait André et Onana en récupérateurs, Gudmundson et Bamba sur les côtés et David et Weah en pointe.

Monaco à l’initiative en début de jeu

Si Monaco prend l’initiative du jeu en ce début de rencontre, la première alerte est lilloise à la 11° mais Weah pourtant idéalement placé écrase sa frappe que Nübel, le gardien monégasque la capte aisément. Moins de dix minutes plus tard, Gudmundson ne cadre pas sa tête et rate de peu l’ouverture du score. Les hommes du rocher se mettent en évidence à la 25° avec une tête de Tchouameni sur un corner de Golovine, c’est de peu à côté. Ce même Tchouameni sera plus précis juste avant la mi-temps, bien servi par Ben Yedder, sa lourde frappe du gauche trompe Jardim. Les dogues rentrent au vestiaire accompagnés de la bronca du public après un premier acte mené sur un petit rythme et relativement pauvre en occasion.

Optimistes pour rien en 2nde mi temps

Dés la reprise, Golovine frappe de peu à côté mais les lillois répondent immédiatement avec un bel enchaînement Onana David Bamba, malheureusement ce dernier rate son contrôle et laisse aux défenseurs de la principauté le temps de le contrer. S’ensuit vingt minutes très brouillonnes sans grand chose à signaler si ce n’est une animation originale du côté des dogues virage est où l’un de leur membre s’empare du micro pour entonner du Luis Mariano puis du trust avant de lancer une queue leu leu. Arrive alors la 69° minute et le geste de classe d’Angel Gomes qui enroule parfaitement sa frappe pour égaliser. S’ensuit dix minutes de folie avec une belle frappe de Zeghrova captée par Nübel, un tir de Celik de peu à côté et une tentative de Weah au dessus. Malheureusement, Tchouameni, encore lui, a redonné l’avantage aux siens entre-temps d’une magnifique frappe des 25 mètres sur le poteau rentrant.

Les lillois s’inclinent donc une nouvelle fois sans pourtant avoir été dominés par des monégasques qui auront su se montrer réalistes et profiter d’une période où ils sont en réussite au contraire de leurs hôtes qui ont déjà fini leur saison. La configuration du déplacement à Nice le week-end prochain sera exactement la même.

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentI média n°394: Twitter : Musk VS Soros
Article suivantGare aux sondages ou pourquoi lire Loïc Blondiaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici