Accueil Environnement La MEL se moquerait elle des opposants à l’agrandissement de l’aéroport de...

La MEL se moquerait elle des opposants à l’agrandissement de l’aéroport de Lesquin?

231
0

Le 29 avril se tenait la séance du conseil de la métropole européenne de Lille (MEL). Beaucoup de mesures y ont été votées. Deux d’entre elles font écho au conflit opposant pro et anti éolien lillois.

L’extension (et non simplement une modernisation) de l’aéroport de Lille Lesquin suit son bonhomme de chemin. Elle a reçu un avis favorable de la part de la commission d’enquête malgré quelques réserves. Pour les associations, politiques et riverains défavorables, c’est un nouveau coup dur.

Pour en rajouter un peu plus à leur désarroi, la MEL a fait voter 2 mesures antinomiques avec ce projet.

Protéger les habitants de la MEL de l’effet des gaz à effet de serre

La principale conséquence de la mise en application de la loi climat et résilience sera l’interdiction de circulation des voitures crit’air 4 et 5. Quels sont les véhicules concernés?

Les véhicules équipés de la vignette 4 sont diesel et immatriculés entre janvier 2001 et le 31 décembre 2005. Cela concerne également les 2 roues immatriculés entre le 1er juin 2000 et le 30 juin 2004. Pour la vignette 5, ce sont les véhicules à motorisation diesel, catégorisés dans la norme Euro 2 ou immatriculés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000.

A vous qui n’avez pas les moyens de changer de véhicule pour un plus récent, prenez l’avion, c’est moins polluant.

Un nouveau plan de prévention du bruit dans l’environnement

Mais ce n’est pas tout. Une autre mesure doit faire bondir les opposants au projet d’extension de la surface de l’aéroport.

Damien Castelain va même jusqu’à ajouter dans un communiqué de presse : « Les nuisances de bruit peuvent peser très durement sur certains riverains de route très fréquentées ou d’autres infrastructures avec des nuisances sonores. La MEL a vocation, en solidarité, à aider les ménages à mieux s’isoler. Au-delà, le PPBE va permettre d’identifier, préserver, améliorer des zones de calmes dont nous avons impérativement besoin pour notre santé » . Exactement les constats opérés par les riverains concernés qui n’avaient pas hésité à le signaler par des contributions lors de l’enquête publique.

La principale mesure demandée était un couvre feu aérien entre 23h et 5h du matin afin de bénéficier d’une période de sommeil à minima calme. Les phases de décollage des avions sont les principales sources de réveil nocturne. Cette situation a des conséquences non négligeables sur la santé. Pourquoi le président de la MEL ne l’admet il pas dans le cadre de l’agrandissement de l’équipement aérien?

Nouvelle manifestation prévue aujourd’hui

Les opposants organisent ce soir à 19H30 une nouvelle manifestation devant la salle d’honneur de Fâches Thumesnil. Le mot d’ordre de l’association NADA (non à l’agrandissement de l’aéroport de Lille) « l’avis de l’enquête publique ne vaut pas validation ». Ce qu’a confirmé Christophe Coulon, proche de Xavier Bertrand à la région et président du SMALIM (syndicat mixte des aéroports de Lille Lesquin et de Merville) .

Les mesures votées par la MEL font joli sur le papier mais la réalité sera tout autre pour les riverains des communes proches de l’aéroport déjà dérangés par les nuisances actuelles.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLe syndicat étudiant U.N.E.F. naît à Lille
Article suivantQuand le préfet de la Marne stigmatise les supporters lensois

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici