Accueil Sports Troyes-LOSC: la débandade

Troyes-LOSC: la débandade

179
0

En ayant quasiment perdu toutes chances d’être européen la saison prochaine, le Losc se rendait dimanche à l’horrible horaire de 13h au stade de l’Aube. Ils y affrontaient Troyes qui luttait pour sa survie en ligue 1. Ils n’ont pris qu’un point sur les quatre dernières rencontres. Face à une équipe décimée par de nombreuses blessures dont celle d’Adil Rami, champion de France avec le Losc en 2011, Jocelyn Gourvennec alignait le même onze de départ que face à Strasbourg.

Il n’y a donc rien d’étonnant dans le fait d’assister au même style de purge que face aux alsaciens. Il n’y a d’ailleurs pas grand chose à signaler en première période. A la quarantième minute un contact semble t’il anodin entre Dingome et Zhegrova est sanctionné d’un penalty en faveur du troyen. Malgré la fureur du staff lillois, Tardieu ne se prive pas de donner l’avantage aux siens juste avant la pause. Comme souvent cette saison, les lillois ont mis le pied sur le ballon mais n’en ont pas fait grand chose.

Une 2eme période qui inquiète

Le fait d’être menés nous donne l’espoir de voir des dogues plus entreprenants au retour des vestiaires. La réalité va vite ramener les lillois sur terre. Si Fonte offre le premier frisson côté dogues d’une tête rasant le poteau, Renato Sanches saborde le vaisseau lillois en récoltant deux cartons jaunes de suite synonymes de rouge pour contestation. Quelques minutes plus tard, Botman accroche Ugbo dans la surface. Le canadien transforme le penalty pour donner deux buts d’avance aux aubois. Bien que les lillois tiennent toujours le ballon, c’est toujours le néant offensivement. Ripart est proche d’enfoncer le clou en envoyant sa tête sur le poteau à la 65° minute. Dans la foulée, Fonte en position idéale répond en ne cadrant malheureusement pas sa tête piquée.

À vingt minutes de la fin, le peu d’espoir restant aux supporters lillois s’envole. Burak Ylmaz tacle par derrière Tardieu et laisse ses coéquipiers à neuf. Jardim détourne une belle frappe de Kabore mais ne fait que repousser l’échéance. Et c’est un troisième penalty transformé par Tardieu qui clôt les débats suite à un tacle mal maîtrisé d’André sur Larouci.

Troyes fait un grand pas vers le maintien avec cette victoire. Les nordistes pourront à raison se plaindre d’un arbitrage ayant accordé trois penaltys dont le premier litigieux et deux expulsions à l’encontre des dogues. Mais il serait trop facile de se cacher derrière ces faits de jeu pour oublier l’inconsistance du jeu lillois et l’inexistence offensive proposée.

Le Losc nous a habitués à être en difficulté face aux petites équipes et à s’en tirer avec bonheur face aux gros calibres du championnat. On ne peut cependant s’empêcher d’être très inquiet pour la fin de championnat. La réception d’un Monaco en pleine bourre vendredi soir sera à suivre de près.

Crédit photo : capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEric Dupond-Moretti au nombre des avocats du troisième procès d’Yvan Colonna
Article suivantGrogne dans les hôpitaux de la région: amélioration non continue

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici