Accueil Sans catégorie Paris 2024: Saint Omer financée pour des initiatives santé

Paris 2024: Saint Omer financée pour des initiatives santé

155
0

Saint Omer, comme des centaines d’autres villes de l’hexagone, a été labellisée « Terre de jeux 2024 ». Cette opération, lancée à grands coups de communication dans la région, dès 2019, est complétée par une initiative nationale. 6 villes ont été sélectionnées pour être devenir des “territoires-pilotes du design actif”. Ce sont des sortes de laboratoires pour transformer l’espace public par le sport. C’est aussi un moyen d’inciter les Français à pratiquer davantage d’activité physique et sportive. Que de mots pompeux pour finalement de simples opérations de réfection urbaine.

Encore un prétexte pour financer les villes dégradées

Cette initiative entre dans le programme « action coeur de ville » démarré dès 2018. Plus de 100 villes en France en ont bénéficié. La région lança en parallèle la même action pour les villes régionales non retenues dans le programme national. L’objectif: redorer l’image des centres villes et attirer davantage la population toujours plus prompte à se rendre dans les zones périphériques et les grands centres commerciaux. Bref, les politiques réparent ce qu’ils ont eux mêmes cassé.

Terre de jeux 2024 entre exactement dans cette logique. Quelles actions seront financées? On aurait pu croire à de grandes rénovations tant le dossier de presse utilise des superlatifs pour qualifier le programme. Qu’y a t’il derrière le terme « design-actif »? Voici son descriptif: « Le design actif se matérialise sous des formes très diverses : marquage au sol, mobilier urbain, signalétique, constitution de parcours pédestre, installation d’agrès sportifs ou de modules de jeux. » Bref, rien de révolutionnaire. Au contraire, cela fait penser aux équipements qui existaient il y a encore une vingtaine d’années trouvés dans les bois ou le long des canaux. Equipements laissés à l’abandon par les collectivités, ne fonctionnant plus ou dégradés par des individus malveillants. Beaucoup de villes avaient également décidé de les retirer, étant devenus des lieux de squat perturbant les riverains…à l’instar des bancs publics.

En l’espèce, il est précisé que le coût de ces installations varie énormément selon que c’est un nouvel équipement ou simplement un coup de peinture à donner. Merci Paris 2024.

Pour Saint Omer, son maire, François Decoster a l’ambition de créer un parcours sportif à travers la ville. De la gare jusqu’au jardin public, le « design-actif » se verra déployé. Les élèves de la ville apprécieront, eux qui n’ont pas assez de place pour pratiquer du sport dans le cadre de leurs heures scolaires.

Les français ont besoin de sport…surtout après 2 ans de mesures liberticides

Chez les enfants de quatre ans, « le surpoids et l’obésité (…) ont augmenté significativement en 2020-2021, en comparaison des deux années scolaires précédentes », résument les auteurs de cette étude, menée sous l’égide de l’agence Santé publique France. Voilà la conclusion du dernier rapport étudiant les conséquences des 2 dernières années sur l’état physique des enfants. 2 ans de limitation d’aller et venir, de bouger et donc de faire du sport. Salles fermées, sport avec un masque, les causes ont été multiples pour expliquer que les enfants se soient détachés du sport.

Les associations sportives ont beaucoup de difficultés à retrouver le niveau de licenciés d’avant crise sanitaire. Le pass était encore obligatoire il y a quelques mois pour les enfants à compter de 12 ans.

Des mesures opportunistes qui semblent parfois incohérentes faisant oublier les mauvaises gestions passées.

Crédit photo: paris 2024

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentSalon du livre d’expression populaire et de critique sociale d’Arras de retour le 1er mai
Article suivantFlorent Ladeyn donne à la cuisine flamande ses lettres de noblesse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici