Accueil Vie des médias ESJ Lille organise une soirée fact checking pour le débat d’entre 2...

ESJ Lille organise une soirée fact checking pour le débat d’entre 2 tours de la présidentielle

222
0

Les votes issus du premier tour de la présidentielle ont désigné Emmanuel Macron en première position et Marine Le Pen comme son adversaire. Retour à la même situation qu’en 2017. Cependant, le contexte n’est plus le même et les médias apparaissent de plus en plus subjectifs dans leurs productions. Depuis une semaine, ils n’hésitent pas à prendre partie pour Emmanuel Macron en décrédibilisant la candidate du rassemblement national. Comment va se dérouler le débat d’entre 2 tours, pour lequel les 2 principaux protagonistes ont demandé expressément à ce qu’Anne Sophie Lapix ne l’anime pas. Ils ont été entendus, ce sera Léa Salamé (mariée avec Raphaël Glucksmann, militant d’extrême gauche) et Gilles Bouleau qui avait émis l’un des plus gros bobards de l’année 2021.

Qu’est ce que le fact ckecking?

Lors des débats, ils font appel à des fact checkers. Ce sont des professionnels de l’information qui vérifient les faits énoncés généralement par des personnalités politiques lors de débats ou d’orations. Cette technique est née aux Etats Unis au début des années 90. Désormais, chaque organe de la presse subventionnée a son propre service de fact checking. Les premiers à l’avoir développé sont Le Monde avec les Décodeurs et Libération avec l’outil checknews. Objectif: laver plus blanc que blanc. Parfois, l’exercice s’avère délicat et les fact checkers émettent eux mêmes des fausses informations. Cela s’est produit lors du débat entre Eric Zemmour et Jean Luc Mélenchon en septembre 2021 comme le décrypte l’observatoire du journaliste.

Pire, selon Jean Yves Le Gallou, présentateur de l’émission I média sur TV libertés que nous vous partageons toutes les semaines, ils sont devenus parfois des désinformateurs.

L’école supérieure du journalisme va traquer les fausses déclarations des candidats à la présidentielle

L’école supérieure de journalisme de Lille va jouer elle même les vérificateurs vis à vis des déclarations des 2 postulants à l’élection présidentielle. Elle animera mercredi soir en direct sur twitter son fil d’actualité en évaluant les affirmations des 2 candidats. Ce seront les étudiants de la dernière promotion eux mêmes qui réaliseront l’exercice.

Mais ils ne seront pas seuls. Ils seront accompagnés des animateurs du site Lui Président. Créé par des étudiants de l’ESJ en 2012, lors de l’arrivée de François Hollande au pouvoir, il récapitule l’ensemble des promesses du président et leur taux de réalisation. Pour Emmanuel Macron, ils ont établi que moins de la moitié d’entre elles avait été tenue.

capture site Lui Président

On peut y retrouver par mesure les remarques des contributeurs. Les promesses non tenues sont énumérées exhaustivement. Ce site qui est intégré comme un blog au coeur du site du Monde développe encore davantage par catégorie de promesses. Leurs réseaux sociaux ont été réactivés depuis seulement quelques jours, après plus d’un an sans publication sur facebook et twitter.

Qu’attendre de cette détection de fausses déclarations? L’ESJ de Lille est réputée pour véhiculer les idées de la bien-pensance, culture woke comprise. Ce que n’avait pas manqué de dénoncer Pascal Praud en septembre dernier. Le collectif Lui Président est partenaire du Monde. Réponse ce soir à 20h45.

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentJozef Deleu, promoteur infatigable de la Flandre en France
Article suivantElections législatives: le bilan de Guy Bricout (18eme circonscription du Nord)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici