Accueil Politique Elections législatives: le bilan de Guy Bricout (18eme circonscription du Nord)

Elections législatives: le bilan de Guy Bricout (18eme circonscription du Nord)

819
0

Nous continuons notre série consacrée au bilan des députés. Vous voterez pour les prochaines législatives les 12 et 19 juin prochains. Qu’en est-il de la 18eme circonscription du département du Nord?

Située au sud ouest du département, la circonscription englobe principalement le Cambrésis et sa grande périphérie. Hétéroclite par sa population plus ou moins aisée, elle a misé sur Marine Le Pen au 1er tour de la présidentielle. Elle comprend les cantons suivants:

  • Cambrai-Est, 
  • Cambrai-Ouest, 
  • Cateau-Cambrésis, 
  • Clary,
  • Marcoing.

Guy Bricout, l’élu du pays

Il a commencé sa vie politique en 1971 en tant que conseiller municipal de Caudry. Il n’a pas arrêté de progresser par la suite. Elu maire de la commune en 1995, il parvient à se faire réélire pour les 2 mandats suivants, plébiscité dès le 1er tour par les habitants.

Il est également conseiller départemental depuis 1994.

En 2017, sous l’étiquette de l’UDI, il remporte l’élection législative face à sa concurrente LREM. Il démissionne, dès le lendemain de son mandat de maire et de président de la communauté de communes du Caudrésis – Catésis. Compte tenu de la loi de non cumul des mandats, il ne pouvait occuper l’ensemble de ces postes.

Un mandat soutenu

Il fut très entreprenant durant les 5 ans de mandat que ce soit en nombre d’amendements ou de questions posées au gouvernement. Très au fait des questions liées à l’aménagement du territoire, il a défendu les territoires face aux baisses de dotation de l’Etat.

Il se distingua par son investissement pour faire allonger le congé des salariés lors du décès d’un enfant. Une polémique est née quand les députés LREM ont rejeté cette proposition. Elle fut finalement adoptée en mai 2020 après intervention d’Emmanuel Macron qui a appelé ses députés à davantage d’humanité.

Il a été sensible à quelques questions locales. A plusieurs reprises, il a été vigilant à ce que les financements du Canal Seine Nord soient maintenus. Il a interrogé le gouvernement sur les sujets suivants:

  • avenir de la ligne Intercités Paris-Cambrai, 
  • situation de l’industrie dentelière,
  • déficit de médecins dans le Cambrésis
  • fermeture de classes
  • inquiétudes de la clinique du Cambrésis
  • inquiétudes de l’Association pour adultes et jeunes Handicapés APAJH Nord
  • avenir de la ligne Intercités Paris-Cambrai, 
  • situation de l’industrie dentelière,
  • déficit de médecins dans le Cambrésis
  • fermeture de classes
  • inquiétudes de la clinique du Cambrésis
  • inquiétudes de l’Association pour adultes et jeunes Handicapés APAJH Nord

Activité des 12 derniers mois

Cette période nous semble intéressante compte tenu d’un contexte politique hors norme et législatif très actif. Il continua sur la cadence de son début de mandat. Il déposa plusieurs propositions de loi dont:

  • réduction de l’écart de dotation globale de fonctionnement forfaitaire entre les communes selon leur strate de population,
  • calcul du montant de la prestation compensatoire au moment de l’ordonnance de séparation et non plus le jour du prononcé du jugement de divorce.

Les questions posées au gouvernement ont à leur grande majorité concerné la santé. Formations, manque de médecins traitants et de psychologues, impacts des éoliennes sur la sante, un large spectre a été abordé.

Il n’a pas été favorable aux pass covid.

Quant à sa présence dans l’hémicycle, elle est régulière selon le site nosdeputes.fr .

Se représentera t’il pour un nouveau mandat? Imbroglio chez le député qui a soutenu Valérie Pécresse aux présidentielles. Alors qu’il partait pour ne faire qu’un mandat, le 18 mars dernier, il revient sur sa décision. Les relations avec son suppléant de 2017, Pierre Antoine Villain, ne sont plus au beau fixe. Ce dernier avait annoncé se présenter dès la fin janvier. Mais le nouveau projet de Guy Bricout pourrait contrarier ses ambitions. Il a d’ores et déjà annoncé maintenir sa candidature et dispose du soutien du maire de Serge Siméon, maire du Cateau Cambrésis. Cela pourrait faire les affaires de Mélanie Disdier, conseillère municipale de Caudry de longue date. La configuration politique de la circonscription a bien changé depuis 2017. Marine Le Pen est arrivée en tête à plus de 43% à Caudry.

Crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentESJ Lille organise une soirée fact checking pour le débat d’entre 2 tours de la présidentielle
Article suivantLes Belges dans le Nord de la France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici