Accueil Sports Lens-Nice (3-0) : Les Sang et Or retrouvent la confiance avant le derby

Lens-Nice (3-0) : Les Sang et Or retrouvent la confiance avant le derby

120
0

Une performance qui tombe à pic ! Une semaine après un match difficile perdu 1-0 à Strasbourg et une semaine avant le troisième derby de la saison, les Lensois se sont nettement imposés contre Nice. Ils ont pourtant évolué en infériorité numérique pendant près de 40 minutes !

Lens est prêt pour le sprint final ! Solidité défensive, efficacité devant le but, retour en forme de l’un de ses attaquants : tous les ingrédients d’une belle fin de saison sont réunis du côté du Stade Bollaert. C’est l’OGC Nice qui en a fait les frais dimanche après-midi.

La partie semblait pourtant bien mal engagée. Dès la 17e minute de jeu, l’arbitre sortait le carton rouge contre Massadio Haïdara pour un tacle mal maîtrisé. Son duel avec l’arrière droit adverse Youcef Atal était effectivement très viril. Son geste défensif était mal maîtrisé. On pourra tout de même s’étonner que l’arbitre ne soit pas allé consulter la VAR pour valider sa décision qui ne paraissait pas incontestable.

Quoi qu’il en soit, Lens devait faire à 10 contre 11 et passait l’essentiel de la première période à défendre. Très fragile sur ce plan pendant une majeure partie de la saison, les progrès entrevus à Strasbourg ont à nouveau été constatés pour le plus grand plaisir du public de Bollaert, que l’expulsion d’Haïdara avait paradoxalement réveillé.

Feu d’artifice dans les buts niçois !

En n’encaissant pas de but, une équipe fait la moitié du chemin vers la victoire. Pour l’autre moitié, Lens a cette fois pu compter sur son jeune attaquant, Arnaud Kalimuendo, que l’on accusait – à tort, visiblement ! – d’avoir la tête ailleurs, et notamment à son futur transfert.

Sur le banc en début de match, il remplaçait son coéquipier Ignatius Ganago et se montrait décisif dès la 51e minute. Après un « une-deux » entre Cheick Doucouré et David Pereira da Costa, ce dernier centrait en retrait pour Kalimuendo qui pivotait et marquait à bout portant.

Voilà qui mettait le feu dans les tribunes et dans la surface niçoise. Quatre petites minutes plus tard, Cheick Doucouré décochait des 20 mètres une frappe aussi soudaine que superbe qui allait se loger dans la lucarne du gardien adverse.

Nice était K.O. et n’était pas au bout de ses peines. A la 57e minute, Mario Lemina récoltait pour un « pied haut » son second carton jaune de la partie, synonyme d’exclusion. Les deux équipes se retrouvaient ainsi à dix contre dix. Le RCL en profitait pour alourdir le score à la 67e minute, à nouveau par l’intermédiaire d’Arnaud Kalimuendo. Cette fois, il profitait d’une sortie hasardeuse de Walter Benitez, le gardien niçois, pour marquer dans le but vide.

Totalement décontenancé, Nice perdait un autre joueur dans les derniers instants du match. Dante était lui aussi exclu dans le temps additionnel.

Avec ces trois points et les autres résultats du week-end, Lens remonte à la 8e place du classement. Un petit point seulement derrière le voisin lillois, prochain adversaire.
Le troisième derby de la saison s’annonce bouillant. Tout le peuple lensois espère un troisième succès qui serait tout bonnement historique !

Luc Legru

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLa générosité de la CUA avec les délégataires de service public pendant la crise sanitaire
Article suivantCharles Flahault, pionnier de la botanique moderne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici