Accueil Éphéméride Après l’affaire Bernard Bonnet, un autre préfet de Corse prend le bouillon

Après l’affaire Bernard Bonnet, un autre préfet de Corse prend le bouillon

210
0

En Corse, un préfet signe l’autorisation de permis de construire illégaux ! A l’initiative de l’association environnementale U Levante, le préfet Stéphane Bouillon, né à Cambrai, est condamné par le tribunal administratif de Bastia le 13 avril 2017.

En 2011, la veille de quitter ses fonctions, il avait autorisé la luxueuse réhabilitation de ruines à Coti-Chiavari malgré quatre avis défavorables de l’administration.

Crédit photo : Paralacre pour Wikimedia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLes amis de Paris-Roubaix prêts pour la grande course de dimanche
Article suivantElections législatives: le bilan de Paul Christophe  (14eme circonscription du Nord)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici