Accueil Éphéméride Georges Staquet, de l’obscurité de la mine aux lumières du 7ème art

Georges Staquet, de l’obscurité de la mine aux lumières du 7ème art

153
0

Fils et petit-fils de mineur, il descendit lui-même à la mine à l’âge de 8 ans mais le théâtre fut sa passion. Il sera acteur à son retour d’Algérie.

Georges Staquet fait ses débuts au cinéma dans Le Jour et l’heure de René Clément, sorti en salle le 5 avril 1963. De son vrai nom Jules Lehingue, l’acteur de Bruille-lez-Marchiennes, fut à l’affiche de 36 longs-métrages dont Pierrot le fou, Paris brûle-t-il ? ou Germinal.

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentDerby: J-12, arrêté préfectoral limitant le déplacement des supporters lensois
Article suivantL’Ecole des métiers du sport Côte d’Opale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici