Accueil Politique Elections législatives: le bilan de Vincent Ledoux (10eme circonscription du Nord)

Elections législatives: le bilan de Vincent Ledoux (10eme circonscription du Nord)

173
0

Comme nous vous l’avions annoncé, nous continuons notre série sur les députés sortants. Vous voterez pour les prochaines législatives les 12 et 19 juin prochains. Notre série continue avec la 10eme circonscription du département du Nord.

Petite circonscription par la taille, sa population est hétéroclite. Les niveaux de vie y sont différents selon la localisation. Elle comprend une partie de Tourcoing mais aussi

  • Bousbecque,
  • Neuville-en-Ferrain, 
  • Linselles, 
  • Halluin,
  • Roncq.

Vincent Ledoux, des Républicains à la macronie

Il avait remplacé Gérald Darmanin en 2016 qui avait dû quitter l’assemblée nationale pour cause de cumul de mandats. C’est un proche du ministre de l’intérieur. Il a été réélu en 2017 sous l’étiquette Les Républicains. Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et dès 2017, il rejoint la fondation Agir, issu de LR et soutenant le gouvernement d’Edouard Philippe. En 2020, il quitte définitivement sa formation politique initiale et participe à la création du groupe Agir dans lequel viennent se greffer Valérie Petit et Benoit Potterie.

En 2015, il devient conseiller régional dans la majorité de Xavier Bertrand.

Il est, depuis 2021, conseiller départemental du canton de Tourcoing.

C’est tout naturellement qu’il a accordé son parrainage à Emmanuel Macron.

Un député actif

A travers de nombreuses questions orales ou écrites, ainsi que des propositions de loi, il s’est intéressé à de nombreux problématiques du pays. Même avant la crise du covid, les questions relatives à la santé le préoccupaient: traitement contre l’endométriose, accès à l’insuline, lutte contre le diabète, pénurie de médicaments dans la lutte contre le cancer. Vincent Ledoux a également à plusieurs reprises voulu sensibiliser les députés sur la question de la condition animale.

C’est aussi l’Afrique qui le préoccupe, particulièrement le Mali. Il a soutenu Jean Louis Borloo dans son plan raté de l’électrification de l’Afrique repris par la région depuis 2017. Il a notamment eu comme collaborateur Khalidou Kebe qui eut pour mission à la ville de Roncq de créer des liens entre la ville et le Mali, son pays.

Activité des 12 derniers mois

Cette période nous semble intéressante compte tenu d’un contexte politique hors norme et législatif très actif. Fervent de la vaccination obligatoire, il a également victime de menaces de mort comme Valérie Petit. Quelques mois après le début de la crise sanitaire, il dépose une proposition de loi pour un accès universel, rapide et équitable du vaccin contre le covid‑19.

Quant à son niveau de présence, selon le site nosdeputes.fr, il est en dessous de la moyenne des autres députés et ferait partie des 150 députés les moins présents dans l’hémicycle.

Il n’a pas annoncé sa candidature pour le prochain mandat de député. On sait d’ores et déjà que c’est Claudine Hue qui portera les couleurs des Républicains.

Crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentVacances scolaires: une exposition esthétique à calais à partir du 9 avril
Article suivantDerby: J-12, arrêté préfectoral limitant le déplacement des supporters lensois

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici