Accueil Minorités régionales Autonomie de la Corse, et pourquoi pas ailleurs ?

Autonomie de la Corse, et pourquoi pas ailleurs ?

293
0

La venue de Gérald Darmanin en pleine crise corse donne des ailes à d’autres mouvements pour faire évoluer le statut de leur territoire. Alors que le ministre de l’intérieur, à la demande du président de la République, évoque sérieusement l’autonomie pour l’Ile de Beauté, certains font entendre leur voix.

Les représentants d’Unser Land, mouvement alsacien, ont émis un communiqué de presse cinglant et direct sur leur volonté de réclamer un statut similaire. Par l’intermédiaire de leur porte parole, Laurent Roth, ils félicitent la démarche de Gérald Darmanin et soutiennent la population corse.

Et pour cela, ils s’appuient sur l’expérience de la Nouvelle Calédonie. Mais pas seulement, n’oublions pas le résultat de la récente consultation ouverte par le président de la collectivité européenne d’Alsace (CeA). Plus de 92% des votants ont exprimé leur volonté de sortir de la région Grand Est et faire de l’Alsace une région à part.

Unser Land est prêt à aller loin comme le prouve la fin de leur communiqué de presse: « Les Alsaciens souhaitant des évolutions significatives auront donc le choix : la fabrication de cocktails molotov, ou un bulletin régionaliste dans une urne. » Ils n’offrent pas d’autre alternative.

Les échos d’autres groupes régionalistes se font également entendre sur les réseaux sociaux. A quand en Flandre?

Danger pour les jacobins

Sur les plateaux des chaînes d’informations en continu, ça fait hurler. La situation en Corse amène les « journalistes », les « experts », et certains politiques invités à s’invectiver contre le possible changement de statut de la Corse.

Quitte à dire vraiment n’importe quoi

Beaucoup sont offusqués d’un risque de désintégration de la France. La question de la langue est également abordée comme un danger d’indivisibilité de la République.

Ces experts, représentants de la presse ou encore de la société civile, sont beaucoup moins regardants avec l’utilisation, de plus en plus importante, de langues extra européennes. Beaucoup moins critiques vis à vis de la violence développée par les racailles de citée ou les soi-disant mineurs isolés. Pourtant ces derniers ne défendent en rien leur culture, leur pays mais ne font que détruire la France. Alors pourquoi tant d’esprits contrariés?

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentElections législatives: le bilan de Brigitte Liso (4eme circonscription du Nord)
Article suivantEmile Delannoy, un chirurgien qui en a dans le ventre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici