Accueil Vie des médias DILCRAH : l’antiracisme à géométrie variable ? Par Claude Chollet

DILCRAH : l’antiracisme à géométrie variable ? Par Claude Chollet

104
0

La Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH) est créée en 2012. Elle est un organe interministériel qui peut agir sur beaucoup de politiques publiques: du logement, le travail, la politique de la ville, même la Défense. Pas étonnant que son budget soit de 8 millions d’euros.

L’enfer est pavé de bonnes intentions. La Dilcrah aussi, dont l’objectif proclamé est la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti LGBT. Trois présidents, Nicolas Sarkozy, le fondateur, François Hollande, le consolidateur, et Emmanuel Macron, le protecteur, ont construit, développé et pérennisé ce « bidule », qui s’est transformé en machine de guerre liberticide, interdisant de facto l’humour, l’ironie, la nuance, entretenant les maux qu’il est censé combattre.

Dans son ouvrage « La Dilcrah, fossoyeur de nos libertés« , Claude Chollet, président de l’Observatoire des journalistes, dissèque les absurdités de ce comité Théodule payé avec vos impôts.

Vous pouvez acheter l’ouvrage de Claude Chollet directement sur le site de TV Libertés.

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentElections législatives: le court bilan de Robert Therry (4eme circonscription du Pas-De-Calais)
Article suivantLa Cordée à Roubaix: comment est elle financée? (2/2)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici