Accueil Minorités régionales La langue bretonne présente à la finale de l’Eurovision France

La langue bretonne présente à la finale de l’Eurovision France

186
0

C’est ce soir que nous connaitrons le titre retenu pour représenter la France à l’Eurovision le 14 mai prochain à Turon. Cette compétition semble dépassée. Mais toutes les initiatives ont été produites pour en faire un moment TV progressiste. En 2019, l’homosexuel et androgyne Bilal Hassani représentait la France. La compétition a définitivement pris un autre tournant.

L’année suivante, la Hongrie décidait de ne plus y participer.

Du breton pour la dernière étape de la sélection

12 artistes ont été sélectionnés. Plus de 3 000 vidéos ont été adressées. Un groupe de jeunes Bretons chantera en breton. Le groupe féminin Ahez composé de 3 jeunes filles parlant couramment le breton est accompagné de Alvan, artiste électro de Rennes. C’est un quatuor qui ne se connaissait pas il y a encore quelques mois. C’est une rencontre dans un bar rennais qui va aboutir à cette union musicale singulière. Les jeunes filles se sont rencontrées à l’école Diwan de Carhaix. Elles expliquent dans une vidéo leur motivation à chanter en breton…en breton

Le groupe chantera le titre « Fulenn » qui signifie « étincelle » ou « jolie fille ». La chanson parle d’une jeune fille qui veut être libre et qui se moque de l’avis des autres. Une ode à l’émancipation de la femme.

Malgré leur jeune âge, ces artistes ont déjà l’habitude de la scène. Les bretonnes ont notamment participé au Festival Interceltique de Lorient.

Un représentant de nos terres?

Un lillois fait également partie du casting des 12 retenus. Saam a un parcours atypique. Il est dentiste mais aussi artiste depuis tout petit. Il est influence par des grands groupes de rock mais aussi des rappeurs. La chanson est typiquement de la variété française qui est devenue originale de nos jours. Il interprétera un titre plein d’espoir et qui sent le sourire ce qui fait du bien à notre époque sombre.

Si le reste de la sélection n’est pas forcément aussi porteuse d’espoir, ces 2 titres, ces artistes, donnent de l’air dans une culture qui ne cherche qu’à enlaidir le traditionnel.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentPrélat de Sa Sainteté et historien, Monseigneur Jean Lestocquoy est mort en 1984
Article suivantCarrefour Maubeuge ne respecte pas la loi Egalim

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici