Accueil Société Lille: les RDV ciné-débat Scèn’éthique en mars

Lille: les RDV ciné-débat Scèn’éthique en mars

277
0

L’Espace de Réflexion Ethique Régional des Hauts-de-France vous donne 2 rendez-vous Scèn’éthique au mois de Mars. Créé en 2012, cet organisme a pour mission de:

  • Susciter et coordonner les initiatives en matière d’éthique dans les domaines des sciences de la vie et de la santé.
  • Assurer des missions de formation, de documentation et d’information, de rencontres et d’échanges interdisciplinaires, de recherche.
  • Constituer un observatoire des pratiques éthiques inhérentes aux domaines des sciences de la vie et de la santé, de promotion du débat public et de partage des connaissances dans ces domaines.

Les animateurs sont des membres des universités et hôpitaux de la région. Des conférences, débats et projections animent cette structure.

Redécouvrez Michèle Morgan et Bourvil dans le miroir à 2 faces

Le 15 mars, à la gare Saint Sauveur, (re)découvrez un film magnifique: le miroir à 2 faces. Mené par Michèle Morgan et Bourvil, ce film raconte la métamorphose d’une femme qui subit une greffe du visage. Elle devient suite à cela, superbe. Son mari développe contre elle une jalousie maladive.

Le film sera suivi d’une table ronde sur le thème de la greffe du visage. Elle est animée par Robin Cremer, directeur adjoint de l’ERER Hauts-de-France. Seront présents:

  • M. le Professeur Bernard Devauchelle qui a réalisé la première greffe partielle du visage en 2005 au CHU d’Amiens,
  • Louis de Carbonnières, professeur d’histoire de Droit à l’université de Lille,
  • Pierre Valette, médecin urgentiste au CH d’Arras et docteur en philosophie
  • Stéphane Zygart, docteur en philosophie, enseignant en philosophie, psychologie et sciences de l’éducation à l’université de Lille.

Cette soirée est gratuite mais nécessite une inscription préalable.

Un sujet délicat: le consentement aux soins

Le documentaire « Apnée » permet de revenir sur la loi Kouchner de mars 2002 sur le recueil d’un consentement explicite avant tout soin. Au delà, c’est le triptyque médecins, patient et famille qui est abordé. Comment les médecins gèrent la relation avec des personnes qui ne connaissent pas tout d’une maladie.

Le scénario montre que le sujet n’est pas si simple: La mère mange des pâtes avec son fils âgé de 15 ans. Leur déjeuner est interrompu par un appel de la pneumologue. Elle annonce à la mère la nécessité d’envisager à court terme, pour son fils, une double transplantation pulmonaire.
Mais voilà, il n’y a pas d’un côté la vie et de l’autre la maladie. C’est au même endroit, au même moment. Le bac français, la littérature médicale, les vêtements de marque, la relation thérapeutique, les souvenirs de vacances, les rendez-vous à l’hôpital, les incohérences de la relation maternelle, l’effroi, la lucidité.
L’hôpital est-il au service des patients ou inversement ? A qui appartient la maladie ? Qui a raison ? Qui a tort ? Qui décide ? Que doit-on dire ? Qu’a-t-on le droit de ne pas dire ?
Comment retenir sa respiration tout en respirant normalement ?

Robin Cremer, directeur de l’ERER des Hauts-de-France animera également la table ronde en présence de l’auteure, invitant au débat avec le public.

Rendez au théâtre de la Verrière, 28 rue Alphonse Mercier à Lille le 31 mars à 19h. Cette soirée est gratuite mais nécessite une inscription préalable.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEst on passé de Arras la bourgeoise à Arras la racaille?
Article suivantPrélat de Sa Sainteté et historien, Monseigneur Jean Lestocquoy est mort en 1984

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici