Accueil Sports Un LOSC de nouveau solide

Un LOSC de nouveau solide

207
0

Quelques jours après sa déconvenue londonienne, le Losc se voyait offrir dimanche soir un nouveau déplacement périlleux. Rendez est pris sur la pelouse de l’olympique lyonnais en clôture de la 26° journée de ligue 1.

Pour l’occasion, Jocelyn Gourvennec aligne une défense classique. Jardim est désormais bien installé dans les buts nordistes, derrière Celik, la charnière Fonte – Botman et Tiago Djalo. Gudmonson profitait de la suspension d’Andre pour intégrer le milieu de terrain aux côtés de Xeka. Bamba et Sanches soutenaient le duo d’attaque David – Ben Arfa. Ce dernier profita de la blessure d’Ylmaz. La rencontre s’annonçait délicate pour deux équipes prétendantes au podium en début de saison et en retard sur leur tableau de marche.

Un début de match lyonnais

Le Losc allumait la première mèche dès la première minute avec Sanches qui échappait à Caqueret. Mais son centre-tir était trop enlevé. C’est pourtant bien les lyonnais qui prenaient possession du jeu. Dembele se présente seul face à Jardim à la onzième minute. Sa pichenette est captée en deux temps par le gardien brésilien. Celui-ci se précipite dans sa relance. Toko Ekambi récupère le ballon, réussit plusieurs dribbles mais son tir trouve à nouveau Jardim.

Cependant, si Lyon a le contrôle du jeu, Lille quadrille bien le terrain et empêche les rhodaniens de vraiment se montrer dangereux. Il faut d’ailleurs attendre la demi-heure de jeu passée pour le frisson suivant avec un centre de Toko Ekambi enlevé de justesse à Dembele par l’arrière garde nordiste. C’est ensuite au tour de Xeka de trouver un décalage sur l’aile droite. Son centre est dévié par la tête de Thiago Mendes mais Gudmunson se jette pour propulser le ballon au fond des filets d’Antony Lopes. Les cinq dernières minutes de la première période sont le théâtre de la réaction de l’OL. Tir de Toko Ekambi bien capté par Jardim puis de Faivre juste à côté mais c’est bien le Losc qui vire en tête à la pause.

Pression de l’OL en seconde mi-temps

Sans surprise, le début de seconde mi-temps voit une équipe lyonnaise accentuer son pressing pour revenir au score. Les situations s’enchaînent. Frappe de Faivre bloquée par Jardim, tir de Paqueta à côté, bonne tentative de Faivre une nouvelle fois bloquée par Jardim. Tout cela entre la 50 et et la 60° minute. À vingt minutes de la fin, Kadewere est tout prêt d’égaliser mais Celik réalise un improbable retour qui empêche le zimbabwéen de conclure. Trois minutes plus tard, Jardim s’interpose une nouvelle fois devant Paqueta.

Un but lyonnais annulé

À cinq minutes de la fin survient le fait du match, Jardim, sous la pression de Paqueta, contrôle une passe en retrait de Djalo mais manque sa relance, le brésilien récupère la balle et marque dans le but vide. L’arbitre, M. Turpin accorde le but mais est appelé par la Var. Après visionnage, il décide d’annuler le but. Paqueta ayant il est vrai un pied tendu pouvant être dangereux pour le gardien lillois mais celui-ci n’avait pas eu besoin de ça pour rater sa relance. Une décision plutôt étonnante mais qui favorisera donc le Losc. Une dernière frappe d’Emerson dans les arrêts de jeu difficilement captée par Jardim ne suffira pas à inverser la tendance et le Losc s’impose une nouvelle fois au groupama stadium, stade dans lequel il est toujours invaincu.

Les nordistes en profitent pour doubler leur adversaire du jour et se replacer dans la course à l’Europe. Les lillois auront su faire preuve d’abnégation face à la domination lyonnaise et d’un réalisme offensif et défensif qui leur aura si souvent fait défaut cette saison à l’image d’un Jardim monstrueux malgré ses prises de balles pas toujours académiques qui garde une nouvelle fois ses cages inviolées.

Samedi prochain, face à Clermont, il faudra confirmer face à un adversaire qui, cette fois-ci, devrait proposer l’exact inverse de l’intense pressing qu’a fait subir l’OL.

Pierre Pillerault

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédent2 expositions riches en histoire
Article suivantLa direction zonale des CRS prend ses quartiers à Lambersart

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici