Accueil Sports Lens-Lyon (1-1) : Un bon match nul à Bollaert !

Lens-Lyon (1-1) : Un bon match nul à Bollaert !

156
0

Les dernières prestations lensoises avaient de quoi inquiéter, mais les hommes de Franck Haise ont proposé une très belle performance samedi après-midi face à l’Olympique Lyonnais. Seulement 7ème du classement avant la rencontre, l’OL restait pourtant sur une belle série de quatre victoires et un nul en cinq matchs. 

Dans un stade Bollaert qui retrouvait enfin son Kop, l’interdiction des tribunes « debout » étant levée, les Sang et Or ont montré le visage offensif et combatif qui avait séduit la France du foot en début de saison.

Offensifs et solides lensois

Dès la 13ème minute de jeu, Florian Sotoca, descendu comme il en a l’habitude de son poste offensif pour prêter main forte aux milieux lensois, gagnait un duel et servait Gaël Kakuta. Ce dernier distribuait alors une passe en profondeur millimétrée à Arnaud Kalimuendo, qui perdait son duel face au gardien lyonnais. L’action n’était pas finie pour autant puisque le ballon était repoussé sur Jonathan Clauss, arrivé en trombe depuis son côté droit et qui pouvait tirer dans le but vide.

Si la VAR étudiait une éventuelle position de hors jeu de Kalimuendo, le jeune attaquant était bien en position licite et l’ouverture du score artésienne était logiquement validée.

Se projetant vite vers l’avant, Lens pensait doubler la mise à la 37ème minute grâce à Seko Fofana mais le but était refusé par la VAR, appelée une nouvelle fois à la rescousse. Le joueur Ivoirien, en contrôlant le ballon, avait en effet effleuré le ballon de la main. 

Lensois et Lyonnais se rendaient coup pour coup mais ce sont les visiteurs qui marquaient le second but de la partie juste avant la mi-temps.

Karl Toko Ekambi adressait un centre qui trompait la vigilance de la défense et trouvait Tino Kadewere au second poteau, qui concluait du pied gauche, prenant le gardien vénézuélien du Racing Wulker Farinez à contre-pied.

Une seconde mi-temps plus plaisante

La deuxième mi-temps serait plaisante à suivre, les deux équipes produisant du jeu et se procurant des occasions, notamment via Lucas Paqueta pour Lyon à la 75eme minute ou par Fofana pour Lens à la 80eme sur une frappe excentrée.

Un geste du bras du défenseur rhodanien Emerson avait également entraîné un peu plus tôt une nouvelle intervention de la VAR mais l’arbitre estima qu’il ne s’agissait pas d’une main et ne sifflait pas le pénalty espéré. Dont acte.

Le score n’évoluerait plus et les deux équipes obtenaient donc le point du match nul. Un mauvais résultat du point de vue comptable, le Racing « dégringolant » même à la 10ème place du classement à l’issue de la 25ème journée de Ligue 1 (soit une place de mieux que le voisin lillois), mais une prestation rassurante et encourageante pour la suite de la compétition.

Dimanche prochain, Lens se déplacera au stade Raymond Kopa d’Angers avec la ferme intention de ne pas se laisser distancer par les prétends à une place européenne.

Luc Legru

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentQuand Aymeric Lompret tente d’être drôle en parlant des migrants
Article suivantRéunification de la Bretagne : des associations et des élus militent pour un référendum en 2024

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici