Accueil Vidéos Immersion dans le monde Toyota Valenciennes

Immersion dans le monde Toyota Valenciennes

195
0

Lorsque le prestigieux groupe japonais Toyota officialise, en 1997, son implantation à Onnaing, c’est une vague d’espoir qui se lève dans un pays valenciennois frappé d’un taux de chômage de 19%. 1.500 emplois sont à pourvoir. Les candidatures affluent par milliers, plus de 15.000 reçues, au point que l’A.N.P.E. locale décide de l’ouverture d’une antenne spéciale de recrutement. Un recrutement qui va s’avérer sélectif et impitoyable. La direction japonaise entend ne recruter que les meilleurs pour la création de la citadine Yaris.

En 2001, deux documentaristes, Eric Pierrot et Frédéric Tonolli, tournent le film Ch’Toyota pour VM Productions, France 2 et la Cinquième. Découpé en trois parties de 26 minutes sur Youtube, le documentaire vous immerge dans le processus de recrutement des candidats mis à rude épreuve. Direction le Japon pour les heureux élus qui partent à la découverte de l’organisation du travail à la nippone, bien éloignée des méthodes occidentales. Beaucoup prennent l’avion pour la première fois.

Toyota ou une organisation à part

Dans l’usine Toyota City à Tokaoka, plus qu’une simple organisation de travail, c’est une véritable philosophie que découvrent les futurs managers de l’usine d’Onnaing. 18.000 salariés dans le monde et des véhicules produits dans 25 pays, pour devenir un géant de la construction automobile, la marque Toyota a mis au point un système que l’on cherche à copier dans le monde entier. Et le groupe japonais a de fortes possibilités d’évolution. Si Toyota est le troisième constructeur automobile mondial, il ne pèse que 3% dans le marché européen.

Ce système le plus performant au monde, c’est le T.P.S., le Toyota Production System, qui s’appuie sur le kaizen afin que l’amélioration soit continuelle. Chaque geste est minutieusement observé afin d’éliminer les mouvements inutiles ou chronophages et traquer le gaspillage. Associé à la pratique gymnique, si le kaizen vise au bien-être du salarié, il permet également d’améliorer sa productivité et la rentabilité de l’entreprise.

Ce documentaire offre une passionnante immersion dans le système Toyota. Participatif et collaboratif, la philosophie Toyota parvient même à dociliser, au sein de l’entreprise, des syndicats plutôt consensuels. Le film permet également de découvrir une autre facette de la cité valenciennoise où les ramen et le sashimi concurrencent le lucullus.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLe dentiste lillois a pratiqué plus de 400 avortements
Article suivantDominique Sopo, l’antiracisme a bon dos… de chameau

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici