Accueil Sports Le LOSC amorphe

Le LOSC amorphe

208
0

Après une incertitude liée aux conditions climatiques, la rencontre opposant le Losc à Metz dans le cadre de la vingt-cinquième journée de ligue 1 a bien eu lieu vendredi soir. L’occasion pour les lillois de conforter leur place en haut du classement et même de prendre au moins provisoirement la cinquième place en cas de victoire face à des lorrains en position de relégable.

Il fallait toutefois se méfier même si les deux meilleurs buteurs grenats, Centonze et De Preville étaient blessés, les lorrains offrant des prestations d’une qualité supérieure à ce que pourrait laisser croire leur classement. Pour l’occasion, Jocelyn Gourvennec confirmait Jardim dans les buts ; pour pallier l’absence de Celik, suspendu, Tiago Djalo occupait le poste d’arrière droit, Gudmundsson, son pendant à gauche prenant place aux côtés de la charnière Fonte Botman. André et Xeka dans l’entre-jeu soutenaient pour leur part le duo d’attaque David Ylmaz tandis que Bamba et Gomes tenaient les côtés.

Temps long pour les supporters

Si les lillois prennent tout de suite le contrôle du ballon, c’est d’une manière stérile et l’on est bien en peine de retirer une action dangereuse du premier acte. Le seul frisson provenant d’une passe en retrait raté du messin Amadou qui manque de tromper son propre gardien. On notera également la blessure de Gomes remplacé par Weah à la demi-heure de jeu. Heureusement le second acte part sur de meilleures bases et David après s’être amené le ballon d’une superbe aile de pigeon aux vingt mètres rate complètement sa frappe. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Metz de se montrer dangereux par l’intermédiaire de Maïga à qui il ne manque que quelques centimètres pour reprendre un bon ballon de Boulaya. C’est ensuite Fonte qui, surpris, reprend au dessus le corner de Bamba. À vingt minutes de la fin, David, bien lancé par Burak Ylmaz, est devancé d’une fraction de seconde par Caillard, le gardien grenat. Sur l’action suivante, c’est Boulaya qui voit sa frappe repoussée par Fonte alors que Jardim semblait battu.

On en restera là pour les occasions de but, la fin de match étant marquée par l’exclusion de la recrue hivernale Zeghrova tout juste rentré en jeu puis par celle du coach messin Antonetti, suite à une échauffourée sur les bancs de touche, qui en vient aux mains avec Sylvain Armand, le directeur sportif nordiste. L’ancien entraîneur du Losc, très énervé, nous offrira d’ailleurs une conférence de presse très animée.

Chealsea J-3

En attendant, la prestation lilloise, insipide en première période et très insuffisante en seconde, semble inquiétante à quelques jours d’un déplacement à Chelsea en ligue des champions qui pourrait se révéler problématique si les nordistes n’élèvent pas leur niveau de jeu. David est toujours muet en 2022, Renato Sanches a fait son retour en rentrant à dix minutes de la fin mais n’a pas paru avoir retrouvé son niveau, Burak Ylmaz a fait preuve d’imprécision et d’énervement. Maigre consolation, les cages nordistes sont restées inviolées pour la deuxième fois d’affilée, une première cette saison.

Il en faudra plus, beaucoup plus mardi…

Pierre Pillerault

Crédit photo : capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentPécresse foire sa campagne ! I média n°383
Article suivantLe dentiste lillois a pratiqué plus de 400 avortements

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici