Accueil Vie des médias Convois de la liberté: des médias méprisants

Convois de la liberté: des médias méprisants

377
0

Un mouvement de contestation contre le pass vaccinal et la baisse du pouvoir d’achat se fait entendre depuis plusieurs jours. A l’image du phénomène canadien, la France connaît également ces centaines de kilomètres de routes occupées par des manifestants en voiture. Notre région est également concernée et nous vous avons relaté la situation à travers plusieurs articles.

La réaction du gouvernement face à ce mouvement est brutale et les forces de l’ordre ont mis à exécution des actes de violence disproportionnés voulus par Emmanuel Macron. Les hommes politiques ne supportent plus aucune contestation ou critique et tapent fort.

Dans un autre genre qui fait également mal, certains médias ont fait preuve d’un comportement méprisant.

Sophia Aram ou la pseudo journaliste du service public

Elle est tout d’abord une humoriste, elle ne fait rire qu’elle. Elle a dégainé la première, dès le 12 février avec une expression qui a fait parler d’elle sur le réseau twitter.

Celle qui est originaire de Trappes a pourtant dû avoir dans son entourage des personnes aux soucis financiers importants.

Sa réaction n’est pourtant pas une surprise. Elle avait eu des propos similaires sur les gilets jaunes. Déclarant sa flamme à l’antiracisme dès que possible, elle avait déclaré sur France inter en décembre 2018: « « Quand on voit le nombre d’exactions, de violences, de haines, de propos antisémites, racistes, homophobes, sexistes proférées pendant ces manifestations par des gens portant un gilet jaune, pensez-vous vraiment qu’il y aurait aussi peu de gilets jaunes que ça dérange, sans magie? Ça ferait longtemps que les manifestants normaux auraient trouvé le moyen de se débarrasser des fachos ou auraient quitté le mouvement. Et bien que dalle, ça gêne personne » »

Elle est moins prolixe quand est évoquée la condamnation de sa mère en tant qu’élue de la mairie de Trappes. Contre rémunération, elle avait promis des titres de séjour à des immigrés clandestins. Faux titres de séjour qui n’ont jamais été remis à ceux qui les ont payés.

Son portrait effectué par l’observatoire du journalisme (OJIM) confirme sa personnalité bien pensante et son dénigrement de ce qui n’est pas parisien et en lien avec l’immigration.

France info pouffe de rire

Le service public de nouveau concernée. Dimanche, dans la matinale de France info, un reportage montre des manifestants venant de passer la nuit dans le froid. Ils reprennent le mouvement dans des dispositions physiques qui ne sont pas les meilleures.

Sur la chaîne du service public, cela a fait rire les 2 journalistes présentant le journal. Il s’agit de Camille Grenu et de Myriam Bounafaa.

Une pétition a été lancée pour demander la suppression de la redevance télévisuelle dont bénéficie le service public.

Quand Nord Presse ne fait pas rire

Derrière ce média parodique belge créé en 2014, on y trouve Vincent Flibustier. Ce dernier s’est spécialisé dans le business de l’éducation aux médias en Belgique comme on peut le voir sur son site internet:

Il allie « journalisme » et parodie en émettant des fausses informations dans l’actualité des manifestations.

Il a diffusé en direct les échanges d’un groupe de manifestants et promet une compile des meilleurs moments.

Son dénigrement est entier.

Comme la classe politique dirigeante, il insulte les manifestants de complotistes. Et sans gêne, alors qu’il vit du commerce de lutte contre les fake news, il assure que les manifestations ne rencontrent pas le succès escompté.

Comme le dit l’expression,  » on ne mord pas la main de son maître ». Les journalistes ou pseudo journalistes, soutiens du pouvoir, jouent bien leur rôle. Ces donneurs de leçons sont loin des réalités de ce qu’ils sont censés commenter.

De notre côté, nous préférons partager le journal d’hier de TV Libertés

Crédit photo: capture facebook

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentMétropole lilloise: nouvelle étape pour les futures lignes de bus et de trams
Article suivantUn psychiatre convoqué pour pratique du packing devant l’ordre des médecins

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici