Accueil Minorités régionales Unser Land se bat pour l’enseignement de l’allemand

Unser Land se bat pour l’enseignement de l’allemand

210
0

L’Alsace a toujours défendu sa langue mais aussi l’enseignement de l’allemand. Pourtant, il y a menace sur cet apprentissage qui a toujours été monnaie courante.

La section internationale allemande à Strasbourg fermerait ses portes pour la prochaine rentrée de 2022. Elle permet pourtant aux enfants de la maternelle à la terminale de bénéficier d’un enseignement en allemand par des enseignants germanophones natifs et un enseignement en français, par des enseignants francophones natifs. Tout cela dans une école publique

Unser Land, parti politique alsacien monte au créneau et demande le report de cette décision prise sans concertation et manière brutale.

C’est Apelevis, association de parents d’élèves directement concernés qui est à la manoeuvre et dont les actions sont relayées par l’avocate franco- allemande Alice Canet. Elle a lancé une pétition qui est en ligne. Elle a atteint le premier pallier de son objectif de 1500 signatures. Un nouveau pallier a été ouvert à 2500 soutiens.

Une décision incompréhensible

Cette décision semble injustifiée pour plusieurs raisons:

  • les autres enseignements bilingues sont préservés: italien, anglais, espagnol, polonais et même coréen
  • cet enseignement renforce l’amitié franco-allemande
  • à l’heure où la France vient de prendre la tête de l’Union Européenne
  • il est un moyen de renforcer l’image de la France en Europe

Pour Unser Land, c’est aussi l’illustration que l’Alsace doit sortir de la région Grand Est. Ses élus et militants sont favorables à la concertation lancée par la Collectivité européenne d’Alsace qui va dans ce sens. Nous vous informerons du résultat de cette concertation qui se termine le 15 février.

Dans notre région, nous regarderons de près la mise en place de l’enseignement du flamand occidental dans les écoles. Y aura t’il assez de professeurs? Les établissements sont ils motivés par cette ouverture? Un petit pas qu’il faudra saisir rapidement pour éviter un retour en arrière qui serait définitif.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentProcès du Carlton : un commissaire concède des pratiques illégales
Article suivantLe match Le Pen / Zemmour se jouera t’il à Lille?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici