Accueil Culture Le Louvre Lens attend beaucoup du Scribe accroupi

Le Louvre Lens attend beaucoup du Scribe accroupi

130
0

Un beau cadeau pour l’année des 10 ans d’ouverture. Le Louvre de Paris prête à « son petit jumeau » lensois le célèbre « Scribe accroupi » pendant 1 an. Accueilli en grandes pompes par Emmanuel Macron lui même, c’est un des événements culturels de la région en ce début d’année.

Le Scribe accroupi est une statue égyptienne composée de calcaire, cuivre et cristal de roche peint représentant un scribe égyptien assis en tailleur. Sa particularité vient de la teneur dégagé par le regard perçant du personnage qu’on qualifie parfois de « seconde Joconde ». Il fut découvert en 1850 par l’égyptologue boulonnais Auguste Mariette. Il fut installé en 1854 au Louvre qu’il n’avait pas quitté depuis 1999.

Un moyen d’augmenter les recettes du musée?

Dix années après son inauguration, les finances du Louvre Lens ne sont pas optimales. Les constats de la chambre régionale des comptes allaient en ce sens dans un rapport émis en septembre 2021.

En 2019, les ressources propres ne sont que 16%, l’objectif au démarrage du projet demandait un taux de 20%. Le taux d’entrées payantes est très faible. 82% des visiteurs bénéficient d’une entrée gratuite. Le rayonnement hors des frontières de la région est en berne. Peu de visiteurs de Région Parisienne, de Belgique ou du Royaume Uni. Les objectifs ne sont pas remplis. Le restaurant gastronomique et l’hôtel de luxe ont peu influencé les venues.

La volonté sociale a pris le dessus et ce sont les publics dits « éloignés de la culture » qui occupent davantage l’espace. Pas de quoi mettre du beurre dans les épinards.

Outre ces constats, le mécénat ne fait pas non plus recette. Les soutiens diminuent depuis 2016.

L’arrivée d’une oeuvre majeure à l’orée du retour du tourisme dans la région sera peut être un déclic pour motiver les publics devant mettre la main à la poche.

Crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentL’attrait des fabricants de batteries électriques pour la région est il bon pour l’avenir? (1/2)
Article suivant« Genre et militantismes » : quel programme!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici