Accueil Économie L’attrait des fabricants de batteries électriques pour la région est il bon...

L’attrait des fabricants de batteries électriques pour la région est il bon pour l’avenir? (1/2)

256
0

Bonne nouvelle, une troisième usine de batteries électriques s’installera sur notre territoire, précisément à Bourbourg près de Dunkerque. C’est l’entreprise Verkor qui a elle aussi choisi notre région. Après ACC à Douvrin et Envision à Douai, cette start up complétera ce marché « d’avenir ».

Xavier Bertrand a bien sur félicité cette installation. 1200 emplois devraient être créés à terme.

Il parle de « vallée de la batterie », expression reprise par Emmanuel Macron dans son entrevue avec la Voix du Nord du 2 février : « C’est le 3e projet de batteries que nous portons ensemble avec les élus locaux après ACC à Douvrin et Envision à Douai, qui permet de faire des Hauts-de-France la vallée de la batterie, un segment essentiel pour produire sur notre sol les voitures électriques de demain et in fine pour construire l’indépendance française et européenne. »

Nouveau prétexte à embrouille entre les 2 hommes: Emmanuel Macron aurait incité l’installation de ce projet en Normandie. Y avait il intention de nuire au président de région?

Un équipement qui ne suit pas la cadence de fabrication des voitures électriques

L’électrique, l’une des sources d’énergie privilégiée, vantée, louée. Objectif: l’arrêt des ventes et de circulation des véhicules diesel dans 1 premier temps.

La voiture électrique connaît un certain succès, les ventes dans le département du Nord dépassent celles dans les autres territoires. Le département est dans le top 3 des ventes. Selon l’organisme polénergie, «En 2019, on dénombrait 5 600 véhicules électriques dans la région ; en 2020, nous étions pratiquement à 16 000« .

Qu’en est il des bornes? Ca avance mais doucement. Même si la moyenne de 1 borne pour 7,5 véhicules apparaît bien meilleure que la moyenne nationale (1 borne pour 10,1 voitures), cela semble toujours insuffisant pour les consommateurs. Un coup d’accélération a été donné en 2020 avec une croissance de 30% des installations.

Les habitants de la région pourront ils participer à la « transition écologique »?

Le coût des voitures électriques est conséquent et seuls les foyers à revenus importants peuvent passer à l’achat.

Même pour un des plus petits modèles, la somme à débourser est difficilement accessible. Il faudra consacrer en tout 26000 euros après déduction du bonus écologique

Le coût de l’assurance est moindre mais il faudra passer par l’installation d’une borne de préférence dans un garage fermé.

L’avenir coûte cher, mieux vaut avoir les reins solides pour la transition écologique.

Dans un prochain article, nous évoquerons les questionnements pertinents que chacun peut avoir sur les batteries électriques et l’avènement du tout électrique.

Crédit photo: pixabay

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLes foyers pour personnes âgées Adoma, appel d’air pour les populations migrantes
Article suivantLe Louvre Lens attend beaucoup du Scribe accroupi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici