Accueil Politique Le Bassin Minier, enfin une préoccupation politique ?

Le Bassin Minier, enfin une préoccupation politique ?

141
0

Cette année est significative pour le Bassin Minier: le territoire fête les 10 ans du Louvre Lens et son inscription à l’UNESCO.

Mais cette semaine, il est aussi dans les têtes de plusieurs personnalités politiques aux objectifs contrastés.

Emmanuel Macron (re)trouve la route de Lens et Liévin

En janvier 2017, alors candidat pour la présidentielle, Emmanuel Macron s’était rendu à Noeux Les Mines. Son passage avait fait parler de lui. Il  avait pointé du doigt « des problèmes sanitaires et sociaux » et d’ajouter « beaucoup de tabagisme et d’alcoolisme ». Effroi, colère, des habitants et des hommes politiques avaient dénoncé son mépris.

En novembre 2018, c’est avec difficulté qu’il répondait aux questions de clients d’un bar PMU de Bully Les Mines.

Cette fois ci, tout semble roder. Un programme mêlant recueil, culture et économie. L’ERBM (engagement pour le renouveau du bassin minier) est dans la tête de tous les élus du secteur. Signé à la fin du mandat de François Hollande pour une durée de 10 ans, il doit permettre aux 251 communes concernées de retrouver leur dynamisme suite au déclin industriel et ses conséquences pour ses habitants. Y vient il en campagne?

Cette visite a suscité plusieurs interpellations :

Les élus du pôle Métropolitain d’Artois font comprendre que les moyens mis à disposition de l’Etat sont insuffisants. Communiqué de presse timide, à l’image de cette institution qui est le regroupement de 3 inter-communalités: Lens-Liévin (CALL), Hénin-Carvin (CAHC) et Béthune-Bruay Artois Lys Romane (CABBALR). Son rôle est très limité , servant davantage de lobbyiste mais ne votant aucune délibération.

Quelques jours plus tôt, au conseil régional, l’attente et les invectives n’étaient pas les mêmes. Xavier Bertrand, qui fait des pieds et des mains pour sa candidate Valérie Pécresse avait lancé une charge directe au président de la République. Heureusement que le conseil régional ne doit pas servir les intérêts de campagne de chacun !

Xavier Bertrand sera présent pour accueillir le président. Y aura t’il à nouveau un échange tendu comme cela a pu se produire ces derniers mois?

Le Président de la République a t’il entendu ces appels, a t’il compris la nécessité d’aider ce territoire ou est ce simplement un acte opportuniste en arrivant avec un cadeau de 100 millions? Selon le président de région, il manquerait un 0 au chiffre annoncé. La région mettra la main au pot en ajoutant 100 millions.

Le rassemblement National en terrain conquis

Lundi matin, Marine Le Pen, candidate également pour la présidentielle, tenait une réunion avec son équipe de campagne. Elle en profitait, elle également, pour tacler Emmanuel Macron. Elle a donné la couleur et attaquera le futur (?) candidat en Marche sur son bilan qui est selon elle, nul.

L’enthousiasme n’a pas l’air de mise mise à part chez la principale intéressée, qui en cas de nouvelle défaite, sera certainement candidate pour un nouveau mandat de députée dans le secteur.

Elle est de passage ce jour à Bruay La Buissière dont la municipalité est tenue par Ludovic Pajot, jeune élu RN.

Le bilan de l’ERBM laisse effectivement sceptique. Dans ce territoire aux indicateurs sociaux très défavorables, 10 ans ne seront pas suffisants pour lui donner une autre image.

Crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentOù fait il bon vivre en Nord Pas De Calais?
Article suivantSNCF/ Région: consensus trouvé?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici