Accueil Environnement Vent debout contre l’éolien en mer à Dunkerque

Vent debout contre l’éolien en mer à Dunkerque

449
0

L’association Vent debout est pro-active depuis l’émergence du projet éolien en mer de Dunkerque. Quelle est leur actualité, leurs liens avec les pouvoirs politiques? A la tête de cette initiative: Florent Caulier qui a répondu à nos questions.

MDN: comment a démarré et évolué l’activité de l’association?

Florent Caulier: Notre association a démarré en collectif le 08 octobre 2020 suite à la réunion de débat public n°4 . J’ai lancé une pétition en ligne à la suite de l’annonce des détails du projet qui m’ont choqué, et avec les personnes présentes aux réunions, nous avons lancé le collectif qui comptait une petite quarantaine de personnes. Nous avons décidé d’INFORMER les habitants du projet monstrueux qui se préparait dans leur dos et nous avons demandé un référendum pour que ce soit les habitants qui décident de l’avenir de leur territoire. Aujourd’hui nous sommes toujours environ 40 personnes dans l’association mais notre pétition est montée à quasiment 19 000 signatures.

MDN: Oeuvrez- vous avec d’autres associations? à des collectifs?

Florent Caulier: Nous adhérons à la FED qui regroupe plus de 1400 associations anti éolien dans toute la France. Nous sommes également en contact avec Sea Shepherd, et d’autres associations anti éolien des Hauts de France.

MDN: Avez-vous des contacts avec des élus? groupes politiques? 

Florent Caulier: Nous sommes en contact avec tous les opposants politiques du Maire de Dunkerque qui sont TOUS contre le projet ainsi qu’avec le député Christian Hutin. Nous sommes aussi en relation avec Xavier Bertrand qui souhaite nous aider financièrement. Par contre, tous les élus des communes concernées, soit ne répondent pas aux courriers envoyés, soit refusent de nous rencontrer, ou partent en courant quand on essaie de les interpeller dans la rue.


MDN: Qu’en est-il avec Patrice Vergriete?

Florent Caulier: les relations sont compliquées. En effet, il refuse de nous recevoir personnellement. Seuls ses adjoints JF. Montagne et L. Mazouni nous ont reçus. En 2016 : voici ce qu’il disait à propos du projet éolien offshore de Dunkerque : « Mon avis importe peu, j’ECOUTERAI les Dunkerquois DANS LEUR ENSEMBLE et il faudra qu’il y ait une garantie pour l’emploi, sinon ce sera niet ! » . En 2020 : il refuse toute consultation locale, censure ses concitoyens sur les réseaux sociaux et dénigre les habitants en affirmant que tous leurs dires sont faux

MDN: On a parfois des difficultés à comprendre la position de Xavier Bertrand sur l’éolien en mer, quelle est elle selon vous?

Florent Caulier: Comme tout homme politique qui a des ambitions, il ne positionnera jamais complètement dans un camp ou l’autre. Il ne veut plus voir aucun projet éolien se mettre en place sans un référendum, et en même temps c’est sous sa présidence, que les projets éoliens ont explosé dans la région. Malgré tout, il a annoncé vouloir aidé financièrement les associations qui se battront contre des projets éoliens. Nous allons voir ça cette année. 

MDN: Sur twitter vous avez fait référence à Jérôme Pécresse et son poste chez General electric Renewable qui produit des éoliennes? De quoi s’agit il? 

Les éoliennes pressenties pour le projet de Dunkerque sont les plus grandes éoliennes au monde, les Haliade-X de chez GE, fabriquées en France mais pas à Dunkerque. Or il se trouve que le président de GE est Jérôme Pécresse, le mari de Valérie, candidate à l’élection présidentielle. Si elle devient présidente de la République, il y aurait un conflit d’intérêt évident en rapport avec tous les projets éoliens en cours et les éoliennes qui pourraient être commandées.


MDN: quelles sont les prochaines actions de l’association?

Florent Caulier: Nous faisons notre assemblée générale le 29 janvier puis nous relancerons le tractage sur les marchés et la digue, nous organiserons certainement une manifestation au printemps. Et nous ferons une grosse campagne d’information en fin d’année juste avant le début de l’enquête publique.

Crédit photo: vent debout

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

Article précédentGros raté pour la frite précuite en boite de conserve !
Article suivantXavier Bertrand visé par des accusations de collusion avec le groupe Orpéa (EPHAD)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici