Accueil Société Quand la ville de Roubaix se fait de nouveau remarquer

Quand la ville de Roubaix se fait de nouveau remarquer

494
0

Dimanche soir, Zone interdite, une des émissions phares de M6, était consacrée au sujet sensible de l’islam radical: « Face au danger de l’Islam radical, les réponses de l’État ». Pour la 1er fois, une équipe de journalistes avait eu autorisation de suivre l’une des 101 cellules départementales de lutte contre l’islamiste et le repli communautaire. Ces structures ont été créées par le gouvernement en 2019. Gérald Darmanin était le grand invité de l’émission.

Plusieurs scènes ont été filmées à Roubaix qui ont généré beaucoup de réactions.

Certaines scènes ont particulièrement choqué les téléspectateurs. Beaucoup n’imaginaient même pas que des boutiques pouvaient exister à quelques kilomètres de chez eux.

La plus partagée sur les réseaux sociaux concerne les poupées sans visage vendues pour les enfants.

Autre sujet abordé et qui fait l’actualité depuis plusieurs mois dans la région: la gestion trouble de l’association polémique AIR (Ambition et initiatives pour la réussite). Plusieurs scènes viennent corroborer les soupçons émis contre l’association. On y voit une mère de famille indiquer que sa fille de 3 ans connaît toutes les sourates du Coran. Les cours de soutien apparaissent bien comme des cours de religion. Autre élément gênant: les déclarations du maire de Roubaix qui continue de soutenir le président de l’association. On comprend qu’aucun contrôle n’a été exercé sur les activités.

Dans ce cadre, 2 procès doivent se tenir le 1er février prochain:

  • à l’encontre des représentants de l’association soupçonnés d’avoir exercé des activités religieuses tout en bénéficiant de subventions publiques,
  • à l’encontre de Guillaume Delbar pour détournement de fonds par négligence. La confiance accordée au président de l’association pourrait elle lui être reprochée? La mairie lui a versé 64.640 euros rien qu’en 2020.

Une prise de conscience différenciée

A noter que l’Etat, par l’intermédiaire de la préfecture, a subventionné à hauteur de 6.000 euros. Elle a depuis réclamé le remboursement des sommes versées pour non respect de la laïcité et des valeurs de la République. Malgré le jour dominical, les services de la préfecture étaient actifs pour justifier leurs actions sur les réseaux sociaux.

Guillaume Delbar et la ville de Roubaix n’ont jamais bougé le petit doigt. L’association a depuis fermé les yeux.

Le maire a réitéré ses positions hier après midi sur twitter.

Celui par qui le scandale est arrivé est Amine Elbahi. Roubaisien, juriste en droit public, dénonce depuis des années la montée de l’intégrisme dans sa ville. Il ose également mettre en porte à faux le maire de la ville qui fermerait les yeux sur tous les signes flagrants de cet islam radical. Après la diffusion de l’émission de M6, il annonça avoir reçu plusieurs plaintes par Guillaume Delbar et son entourage. Pour le faire taire? C’est la conviction qu’il a depuis le début du tournage de l’émission en mars 2020.

Des réactions politiques rapides et vives

Comme on pouvait s’y attendre, les réactions des mouvements politiques classés à droite de l’échiquier politique.

Sébastien Chenu, député du Nord et président du groupe Rassemblement National au conseil régional en a profité pour tacler Xavier Bertrand sur ses relations avec Guillaume Delbar, vice président de l’institut.

Le groupe RN a publié un communiqué de presse en ce sens.

Pas de réaction du président de région…très occupé à retweeter Valérie Pécresse.

Eric Zemmour a fait une tribune dans le figaro aux propos graves: «L’Afghanistan à deux heures de Paris» et publié son programme « islam »

Beaucoup se sont offusqués et estimaient que le reportage était à charge contre les musulmans. D’autres y ont vu une manière pour M6 de soutenir l’action d’Emmanuel Macron…

Crédit photo: capture écran M6

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentXavier Bertrand visé par des accusations de collusion avec le groupe Orpéa (EPHAD)
Article suivantBergues: conférence sur Andries Steven le vendredi 28 janvier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici