Accueil Sans catégorie Lens-Marseille (0-2) : C’était la journée de l’OM !

Lens-Marseille (0-2) : C’était la journée de l’OM !

148
0

Les dynamiques se sont inversées ! Brillant vainqueur au Vélodrome au mois de septembre, le RCL n’a rien pu faire samedi soir face à l’Olympique de Marseille, s’inclinant logiquement 2 buts à 0 sur la pelouse de Bollaert.

« On est tombés sur une équipe qui en voulait plus que nous. La défaite me paraît logique». Voilà ce que déclarait Jorge Sampaoli après le succès artésien dans le sud il y a quelques mois.
Suite à la rencontre de ce week-end, l’entraîneur de l’OM a indiqué que son équipe avait « tiré des leçons de ce que Lens nous a infligé au match aller » et qu’il s’agissait tout simplement pour Marseille de son match « le plus abouti ».

On ne pourra pas lui donner tort.

Les Marseillais ont maîtrisé leur sujet durant toute la soirée, tant sur le plan technique que tactique, comme dirait un certain Didier Deschamps.

Avec un pressing haut et constant, les sudistes prenaient les hommes de Franck Haise à la gorge et les obligeaient à se recroqueviller en défense. Jonathan Clauss et Przemysław Frankowski, que l’on a l’habitude de voir évoluer très haut, passaient ainsi leur temps à défendre, avec plus ou moins de réussite.

La pression marseillaise ne débouchait pourtant pas sur de nombreuses occasions et il fallut attendre la 34ème minute pour les voir ouvrir le score sur un pénalty discutable.

Après un débordement d’Under, bourreau du LOSC la semaine précédente, qui parvenait à centrer pour Guendouzi, ce dernier tomba dans la surface après avoir été effleuré par Facundo Medina, le viril défenseur argentin du Racing.

Dimitri Payet se chargeait de transformer le pénalty.

Cette décision symbolisait bien le match catastrophique de l’arbitre principale, Stéphanie Frappart, seule femme à occuper cette place en Ligue 1 et qui a accompli l’exploit d’être au moins aussi peu diplomate que ses collègues masculins.

Toujours en retard, ne sifflant que dans un sens, oubliant certaines fautes grossières, n’acceptant pas la discussion, Madame Frappart a fait un véritable festival !

Le niveau de l’arbitrage français est dramatique mais le niveau de jeu des Sang et Or depuis quelques mois mérite lui aussi d’être pointé du doigt, y compris lors des résultats positifs récents.
Plus que malmenés par Lille pendant 60 minutes, « aux fraises » contre de faibles stéphanois pendant une mi-temps, totalement absents contre l’OM, les Lensois ont perdu leur football.

Ce ne sont pas les occasions obtenues par Seko Fofana et Florian Sotoca samedi soir qui changeront la donne : les difficultés sont réelles.

Le deuxième but marseillais inscrit à la 77ème minute illustrait parfaitement cela.

Cédric Bakambu, à peine entré en jeu, combinait habilement avec Guendouzi et récupérait la balle dans la surface. Il prenait alors le dessus sur Danso et trompait Farinez, le gardien lensois, pourtant dans un angle fermé. Deux passes ont suffit à déstabiliser toute la défense lensoise !

Le dernier quart d’heure ne proposait rien d’intéressant, si ce n’est des chants « à la gloire » de Guendouzi, qui, à cause de ses multiples provocations, sans oublier sa simulation, s’était attiré les foudres des 5 000 supporters autorisés à assister à la rencontre.

Le week-end n’a toutefois pas été totalement noir pour le Racing Club de Lens. Dimanche après-midi, en deuxième division féminine, les Sang et Or ont en effet remporté le derby face aux LOSC sur le score de 3 buts à 2 grâce à un triplé de Pauline Cousin. Les Lilloises finissaient quant-à elles la partie à 9 contre 11 après avoir reçu deux cartons rouges.

Voilà un bon moyen de se consoler pour les amoureux du club !

Luc Legru

Crédit photo. capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentMort d’Ernest Carette, explorateur et capitaine du Génie
Article suivantEnfance et Libertés défend les enfants face aux mesures sanitaires dans les écoles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici